Entre culture et politique : concevoir l'armée et l'école entre 1936 et 1946 en France

par Xavier Pérez

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Éric Debarbieux.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    En 1940, le maréchal Pétain arrive au pouvoir, et met en accusation l'école comme responsable de la défaite face aux Allemands. L'école est accusée d'avoir diffusée l'idéal de la Révolution française qui, pour le maréchal, conduit à l'avènement d'un universel déracinant. Il faut donc stopper cette souveraineté populaire irresponsable, et bâtir une nation sur les devoirs comme l'aurait, par contre, préservée l'armée. L'armée et l'école se trouvent alors liées dans leur destin, mais comment en sommes-nous arrivés à cette mise en accusation ? Et qu'est-ce que nous reprochons véritablement aux Français ? D'autant plus, que la France est prise dans un débat plus large et européen, il devient alors difficile de comprendre les années de guerre sans comprendre le désir d'une partie de la société dirigeante d'intégrer la Nouvelle Europe nazie. Cette plongée dans notre passé doit avoir un début de réponse dès 1936 avec le développement d'une politique de la jeunesse et de loisir, mais aussi nous ne pouvons pas ne pas aller jusqu'en 1946 et la sortie de ce conflit mondial. Le pouvoir à Vichy aurait bien voulu un règlement local, c'était sans compter sur la Résistance autant intérieure qu'extérieure qui réintègre la France dans le monde. Cela pose toute la problématique du rapport entre la culture, phénomène pérenne, et la politique évènement momentané.

  • Titre traduit

    Between culture and politic : conseive the army and the school between 1936 and 1946 in France


  • Résumé

    In 1940, the marshal Pétain, comes to power, and indicts the school to be responsible for the defeat in front of Germans. The school is accused of having diffused the ideal of the French Revolution, which for the marshal, led to the advent of Universal eradicating one. It is thus necessary to stop this irresponsible popular sovereignty, and to build a nation of the duties as would have protected it, on the other hand, the ramy. The army and the school are then bound in their fate, but how did we arrive at this indictment ? And what we really blame the French people ? All the more, as France is taken in a wider and more European debate, it becomes then difficult to understand war years without understanding the desire of a part of the ruling society to integrate new nazi Europe. This dive in our past has to have one beginning of answer from 1936 with the development of a politics youth and of leisure, but also we can go until 1946 and the exit of this world conflict. The power in Vichy would be kind a local regulation, it was without considering on the Resistance so internal as outside which reinstates France in the world. It puts all the problem of the relationship between the culture, the longlasting phenomenon, and the politics, the momentary event.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (292 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 269-282

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTE 2008/2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.