Comparaison de trois méthodes pour évaluer les risques professionnels liés à l'utilisation de produits chimiques cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction et liés aux facteurs psycho socio organisationnels dans des laboratoires de recherche

par Fanny Bourrée

Thèse de doctorat en Sciences, technologie, santé. Épidémiologie et santé publique

Sous la direction de Philippe Michel.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 2 .

  • Titre traduit

    Comparison of three methods to assess of occupational hazards linked to the use of carcinogenic, mutagenic and reprotoxic chemicals and linked to organizational psycho socio factors in research laboratories


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'évaluation des risques professionnels (EvRP) dans les laboratoires de recherche n'est pas suffisamment développée de par l'expertise et la charge de travail requis par les méthodes actuelles. L'objectif principal était de comparer deux méthodes de consensus innovantes : le Delphi et le groupe nominal (GN), à une méthode classique fondée sur l'observation et des entretiens. L'ordre de réalisation du Delphi et du GN a été tiré au sort. Deux types de dangers, chimique cancérogène, mutagène et reprotoxique (CMR) et de nature psycho socio organisationnelle (PSO), ont été étudiés indépendamment dans 13 laboratoires avec un questionnaire standardisé et commun. La sensibilité et la spécificité du GN (0,86 ; 0,74 respectivement) pour l'identification des CMR urilisés étaient supérieures à celles de la méthode Delphi (0,83 ; 0,57). La probabilité d'identifier des facteurs PSO par le GN (OR = 2,4) et le Delphi (OR = 1,6) étaient significativement supérieure à celle de l'observation. La concordance des résultats était comprise entre 0,17 et 0,33. La taille du laboratoire et l'ancienneté des participants étaient des paramètres significatifs sur la performance des méthodes. Le GN semble préférable pour sa performance, sa faisabilité et son accetabilité. L'EvRP n'étant pas suffisamment intégrée dans les laboratoires de recherche, le GN pourrait trouver sa place dans le paradigme de l'EvRP. Il pourrait être un outil d'identification interne et servir d'outil préliminaire de dépistage pour les médecins du travail ou les préventeurs afin d'orienter et faciliter le suivi des travailleurs et pour alimenter le document unique. Basé sur une méthodologie simple de travail de groupe, le GN permet de sensibiliser les professionnels à l'EvRP en les plaçant au coeur de la démarche.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (258 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 246-252. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2008-1555
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.