Modélisation et analyse mathématique des effets de la stimulation cérébrale profonde dans la maladie de Parkinson

par Julien Modolo

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive

Sous la direction de Anne Beuter.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    La stimulation cérébrale profonde (SCP) à haute-fréquence est un traitement symptomatique de la maladie de Parkinson (MP) qui permet de soulager les troubles moteurs liés à cette pathologie. Toutefois, les mécanismes physiologiques qui sous-tendent l'amélioration des symptômes sont encoe mal connus. Nous présentons un nouveau modèle basé sur une approche de type densité de population à deux dimensions, décrivant l'activité au cours du temps d'une population de neurones. Ce modèle est utilisé pour explorer la dynamique du complexe formé par le noyau sous-thalamique (NST) et le segment externe du Globus Pallidus (GPe) pendant la SCP. Nous montrons qu' un phénomènede résonance semble à l'origine des effets différentiels de la SCP en fonction de la fréquence. Puis, nous proposons un nouveau mécanisme physiologique qui pourrait sous-tendre les effets de la SCP : le découplage fonctionnel induit par stimulation (DFIS). Ce mécanisme est confonté à des résultats de modélisation, ainsi qu'à des observations expérimentales et cliniques.

  • Titre traduit

    Mathematical modelling and analysis of deep brain stimulation in Parkinson's disease


  • Résumé

    High-frequency deep brain stimulation (DBS) is a symptomatic treatment that relieves motor disorders of Parkison's disease (PD). However, physiological mechanisms underlying symptoms improvements are still poorly known. We present a nex model consisting in a two-dimensional population based model describing the activity over time of a neuronal population. This model is used to explore the dynamics of the complex formed by the subthalamic nucleus (STN) and the external segment of the Globus Pallidus (GPe). We show that a resonance phenomenon appears to explain differencial effects of DBS depending on the stimulation frequency. Then, we prpose a new physiological mechanism that could underlie the effects of DBS : stimulation-induced functional decoupling (SFID). This mechanism is discussed using simulation results, as well as experimental and clinical observations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (322 p.)
  • Annexes : Bibliogr.p. 301-322

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTP 2008/5
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.