Les enjeux psychologiques parentaux et familiaux liés au syndrome génétique d'un enfant

par Eva Toussaint

Thèse de doctorat en Psychologie.Psychologie clinique et psychopathologie

Sous la direction de Jack Doron.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Cette recherche étudie les enjeux psychologiques parentaux et familiaux liés au syndrome génétique d’un enfant. Nous avons souhaité mettre à l’épreuve notre expérience clinique en recherchant si les caractéristiques de certains syndromes génétiques comme le retard mental, la dysmorphie, la maladie génétique pouvaient déterminer les types de réactions psychologiques des parents. Face à l’absence de recherche sur ce sujet, il nous a paru nécessaire de proposer un modèle intégratif pour comprendre les réactions des parents face à l’annonce d’un syndrome génétique. Notre étude s’appuie sur 108 protocoles étudiants des variables prédictives, réactionnelles et des processus d’évaluation. Cela nous a permis d’identifier des variables pouvant influencer les réactions psychologiques des parents. En effet, l’emploi, l’anxiété-trait, la prise en charge psychothérapeutique ou médicamenteuse déterminent les réactions psychologiques des parents. Ces variables, ainsi que le sexe et le fait de faire partie ou non d’une association ont aussi un effet sur les sentiments de culpabilité et d’étrangeté ressentis par les parents. L’attribution causale, elle, est influencée par le temps écoulé depuis le diagnostic et l’existence d’une fratrie. Enfin, ces sentiments de culpabilité et d’étrangeté sont très fortement liés aux états psychologiques étudiés. Les résultats permettent de souligner l’importance pour le psychologue travaillant en génétique de la connaissance de concepts spécifiques (monstruosité, étrangeté/étranger, anormalité, faute, cause…) afin d’aborder la clinique particulière de l’enfant porteur d’un syndrome génétique avec retard mental et dysmorphie.

  • Titre traduit

    The parental and familial psychological issues associated with disclosure of a genetic syndrome in one's child


  • Résumé

    This research studies the parental and familial psychological issues associated with disclosure of a genetic syndrome in one’s child. We sought to test our clinical experience by investigating whether the characteristics of genetic syndromes such as mental retardation, dysmorphia and genetic disease could determine the psychological reactions that parents experience. Given the lack of research on this subject, an integrative approach was taken to study the reactions of parents when faced with the disclosure of a genetic syndrome in their child. The investigation was based on 108 protocols using predictive and induced variables that could influence the psychological reactions of parents. Employment, trait anxiety, psychotherapeutic and medicinal care were found to determine the psychological reactions of parents. These variables, as well as gender and belonging to an association, were also found to have an effect on the feelings of guilt and strangeness felt by parents. Causal attribution was influenced by time elapsed since the diagnosis and the existence of siblings. Finally, the feelings of guilt and strangeness were very strongly connected to the psychological states studied. These findings underline the importance for the psychologist working in genetics to have knowledge of specific concepts (monstrosity, strangeness/stranger, abnormality, fault, cause) in order to understand the particular clinical profile of children suffering from a genetic syndrome involving mental delay and dysmorphia.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (238 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 158-188

Où se trouve cette thèse ?