Etude des propriétés biomécaniques et de la capacité de vie symbiotique des racines d’arbres d’Acacia senegal Willd et de Prosopis juliflora DC

par El Hadji Maodo Ba

Thèse de doctorat en Sciences physique et de l'ingénieur. Sciences du bois


  • Résumé

    Le Sénégal, pays aride, connait un effet de sécheresse croissant. Le pays est confronté à un problème d’ensablement, de perte de fertilité et de compaction des sols. Des plants d’A. senegal et de P. juliflora en association ou non avec les microorganismes sont étudiés pour savoir en quoi ces espèces peuvent contribuer à la fixation des dunes mouvants et à l’amélioration de la productivité des terres. Des plants inoculés aux champignons mycorhiziens et au Rhizobium sont plantés à Sangalkam, Bandia et Bambey pour être récoltés un an après et analysés. Une autre expérience montée en serre a consisté à faire pousser les mêmes espèces sur le même type de sol à différents niveaux de compaction avec un tiers du lot occupé par les plants inoculés. Les résultats ont montré que le taux de mycorhisation atteint son pic sur sols pauvres en phosphore. L’inoculation a augmenté la production de biomasse tout en réduisant la taille des vaisseaux du bois racinaire. Elle augmente aussi le % de cellulose en fonction du diamètre racinaire et de l’âge. % qui augmente avec la résistance à la traction de la racine, source de meilleur ancrage et de résistance à l’arrachement. Une augmentation du niveau de compaction du sol diminue significativement le taux de mycorhisation et le nombre de nodule des racines. Elle favorise les racines fines au détriment des grosses racines. Ceci affecte positivement l’architecture racinaire au profit d’un meilleur ancrage. Le P. juliflora est mieux pour la lutte contre l’érosion éolienne l’ensablement et la perte de fertilité dans la zone des Niayes. L’A. senegal peut contribuer à l’amélioration de la fertilité tout en adaptant son système racinaire face à la compaction du sol.


  • Résumé

    An increasing drought effect is known in Senegal, arid country who is confronted to a silting problem, a decline in overall land fertility and soils compaction. Seedling of A. senegal and P. juliflora in association or no with microorganism are studied to know some what these species can contribute to the moving dune fixing and improvement land productivity. Seedling inoculated to mycorrhizas and Rhizobium are planted in Sangalkam, Bandia and Bambey and are harvested one year after for analyzed. Another experience in greenhouse consisted to grow up the same species on the same type of soil with different levels of compaction and a share occupied by inoculated seedlings. Results showed that the rate of mycorhisation reached his peak on soils poor in phosphorus. The inoculation increased the production of biomass while reducing the size of root wood vessels. She also increases it % of cellulose according to root diameter and age. % that increases with the root tensile strength, spring of better anchorage and resistance of extortion. An increase of soil compaction level decreases, meaningfully, the rate of mycorhisation and the number of root nodule. She favored the fine roots to detriment of thick roots. She affects positively root’s morphology in aid of better anchorage. P. juliflora is better for the struggle against the wind erosion the silting and loss of fertility in the Niayes area. A. senegal can contribute to the improvement of fertility while adapting its root system facing soil compaction.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.