Ce que fait la pratique au spectateur : enquêtes dans des salles de cinéma Art et essai de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur

par Michaël Bourgatte

Thèse de doctorat en Science de l'information et de la communication

Sous la direction de Emmanuel Ethis.

Soutenue en 2008

à Avignon .


  • Résumé

    Dans une visée communicationnelle et sociologique, ce travail de recherche propose de penser la pratique du cinéma dans les salles Art et Essai comme un processus dynamique de mise en relation des individus avec les films et des individus entre eux. Il repose sur deux enquêtes par questionnaire auto-administré conduites auprès de spectateurs fréquentant des salles de cinéma Art et Essai de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ces données sont complétées par des analyses sémio-discursives de critiques de cinéma prélevées dans le magazine Télérama et dans le programme du cinéma d’Art et Essai Utopia (Avignon) ainsi que par une série d’analyses filmiques s’inscrivant dans le champ d’une sociologie esthétique du cinéma. L’objectif est d’étudier la formation socio-discursive de la valeur dans le champ du cinéma et de voir en quoi cette valeur participe de la constitution d’ensembles communautaires de pratiquants autour de la notion d’Art et Essai, en tant qu’elle circule et génère des représentations. La première partie propose de définir l’objet de la recherche : la pratique du cinéma dans les salles Art et Essai. Elle construit des outils permettant de saisir empiriquement cette pratique et démontre qu’elle engage un rapport spécifique au social. La deuxième partie montre que les recherches sur la pratique du cinéma en salle réduisent, le plus souvent, l’activité spectatorielle à un geste d’appropriation des films alors que cette activité renvoie tout autant à un geste de constitution sociale de la valeur sociale des films. Enfin, la troisième partie étudie la manière dont les individus se positionnent et réagissent vis-à-vis de cette valeur. Elle montre qu’il y a une identité de l’Art et Essai autour de laquelle se constituent des agglomérats d’individus assimilables à des regroupements communautaires. Elle permet ainsi de repenser ces espaces de pratique à partir de la notion de communauté. En s’appuyant sur l’étude de la pratique cinématographique, cette recherche propose, plus largement, de discuter la pertinence de la question de l’(il)légitimé des objets culturels

  • Titre traduit

    What does the pratice do with the spectator ? : a survey in Art houses of the French Region Provence-Alpes-Côte d’Azur


  • Résumé

    Throughout a communicational and a sociological approach, this research work offers to consider the practice of Art cinema as a dynamic process that brings different individuals into contact with one another as well as with the movies. It is based on two research surveys aimed at the audiences of Art houses in the French Region of Provence-Alpes-Côte d’Azur. The results of these surveys were completed by the outcome of two semiotic and discursive analyses - one covering the movies’ critics of French magazine Télérama, the other one the French Art house’s programme Utopia, in the city of Avignon. Eventually, some movies have been analysed taking into account an aesthetic sociology of cinema. Therefore, the target is to study the semiotic and discursive formation of value towards cinema and to consider to what extent this value partakes of creating spectators’ communities around Art Cinema, given that this very value circulates and generates social representations. The first part puts forward a definition of the issue studied: the practice of cinema in Art houses. It builds up some theoretical tools leading to an empirical understanding of this practice, showing that it entails a specific relationship towards the social sphere. The second part shows that most researches on movie theatres’ practices reduce the audience’s behaviour to an appropriative one while it should also be considered as a constitutive one, since it socially constructs the social value of movies. To end up with, the third part focuses on the way individuals relate to this value and how they react to it. It shows that Art Cinema has an identity around which individuals come together to create a community. Thus, it allows to reconsider the practice-related issue through the notion of community. Based on a study of the practice of cinema, this research more generally aims at rating to what extent the issue of cultural objects’ (il)legitimacy might be relevant

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (589 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 371-395. Filmogr. p. 397-399. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 17.08.16 [2]

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T MF 80
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.