Les biennales et la "scène internationale" de l'art contemporain : l'opérativité des dispositifs d'énonciation dans la régulation des positions et des valeurs

par Fanchon Deflaux

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Jean Davallon.

Soutenue en 2008

à Avignon .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'opérativité des discours circulants dans le monde de l'art contemporain international. Notre analyse se fonde sur le cas des discours sur les biennales dans les revues spécialisées. La première partie interroge le traitement des biennales en sociologie de l'art, à partir notamment des travaux de R. Moulin et A. Quemin. Nous proposons une lecture communicationnelle de leur analyse du fonctionnement des biennales, en mettant en lumière les limites de leur modélisaton de la circulation des valeurs artistiques dans le champ de l'art contemporain. Cette première approche nous permet de définir les biennales comme des dispositifs présentant une « situation de réception ouverte » et d'élargir notre périmètre d'analyse à la réception critique de ces manifestations. Les deux dernières parties de la thèse questionnent l'opérativité de la réception publicisée des biennales, à partir du cas des revues spécialisées. L'analyse des formes éditoriales d'apparition des biennales dans les revues montre leur rôle de légitimation : le pouvoir des biennales est un effet de leur représentation médiatique, ce qui invalide le schéma linéaire de circulation des valeurs proposé par les sociologues étudiés. Mais l'opérativité des revues dépasse la simple légitimation des biennales : ces dispositifs de représentation, en générant une tension et une interdépendance entre les positions d'acteurs (critiques et commissaires) jouent un rôle dans la régulation de ces positions et dans la construction des valeurs artistiques. Au terme de l'analyse, nous proposons un nouveau modèle de fonctionnement de l'univers des biennales. Les biennales et les revues sont des opérateurs d'institution de la configuration, fonctionnant comme des dispositifs d'énonciation. L'univers des biennales ou plus largement la scène internationale de l'art contemporain, doivent donc être envisagés comme des « configurations discursives » davantage que comme des « champs »

  • Titre traduit

    ˜The œbiennials and the "international scene" of contemporary art : the operativeness of enunciative devices in the regulation of positions and values


  • Résumé

    This thesis deals with the operativeness of discourses within the world of international contemporary art. The analysis is based on the cases of discourses about biennials in art magazines. The first part proposes a communicational approach to the analysis of the functioning of biennials by sociologists of art. The linear model of the circulation of artistic values they suggest is called into question. We aim at defining biennials as devices open to the viewer's experience. This leads us to enlarge the perimeter of the analysis to include critical discourses and the media coverage of these exhibitions. The last two parts of the thesis deal with the operativeness of the media coverage of biennials, from the case of contemporary art magazines. The analysis of the « editorial formats » of the discourses about biennials, shows the role of legitimization of such magazines : the power of biennials is produced as an effect of the process of media representation. This results refutes the linear model of the circulation of values suggested by sociologists of art. But the role of art magazines cannot be reduced to the mere function of legitimization : these « devices of representation » by generating tensions and interdependences between the positions of the actors (critics and curators) play a leading role in the regulation of these positions and in the building of artistic values. At the end of the analysis, we propose a new model for the functioning of the world of biennials : biennials and magazines work as enunciative devices, and may be regarded as operators of the institution of « social figuration ». Thus, the world of biennials – or more largely, the international scene of contemporary art – must be regarded as a « discursive figuration » rather as a « field »

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (425 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [349]-357

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 17.08.3 [12

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T MF 86
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.