L' errance chez Blaise Cendrars et chez Benjamin Fondane

par Mioara Todosin

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Alain Vuillemin et de Ion Pop.

Soutenue en 2008

à l'Artois .

  • Titre traduit

    ˜The œwandering in Blaise Cendrars' and Benjamin Fondane's writings


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le motif de l’errance a été abondamment illustré dans les écrits philosophiques et littéraires des auteurs francophones étudiés : Blaise Cendrars (1887-1961), né en Suisse et naturalisé français en 1916, et Benjamin Fondane (1898-1944), né en Roumanie, et d’origine juive, devenu citoyen français en 1938. Sur la trame initiale de l’errance s’est ajoutée une série de thèmes, d’expériences, de significations et de quêtes, à la fois communes et spécifiques à chacun des deux écrivains. La modalité particulière de Blaise Cendrars et de Benjamin Fondane d’imaginer l’errance, en tant qu’une fascination du voyage, du changement d’identité, de l’éloignement, de la fuite, de la rupture, de la traversée et encore du mouvement sans fin, s’est imposée à travers les cinq étapes parcourues par les deux auteurs. Il s’agit des expériences initiales, les exils successifs, les épreuves traversées, le voyage entravé, la quête inachevée. Les personnages de ces textes ont partiellement coïncidé avec les auteurs, afin d’hypostasier le motif de l’errance et d’en révéler l’aspect imaginaire : le bourlingueur, chez Cendrars, et l’Ulysse juif, chez Fondane. De même, ce thème a engendré des aspects psychologiques, affectifs, existentiels et spirituels, car l’errance s’est constituée en expérience fondatrice, aussi bien au niveau littéraire que métaphysique. Cette errance imaginée, fragmentée et revendiquée, s’avère mystérieuse, énigmatique. La dynamique inachevable de l’errance a été une prédilection chez Cendrars et Fondane, car une route qui ne finit pas est synonyme de vie, du refus de la mort. Ils ont ainsi démontré que le chemin le plus court vers soi-même est celui qui fait le tour du monde.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (319 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 300-316

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Artois (Arras, Pas-de-Calais). Bibliothèque de Sciences humaines et sociales, Arts, Lettres et Langues.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE 2008ARTO0004
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.