Stratégies d’hybridation entre rosiers sauvages et cultivés : approches génétique, cytologique et moléculaire

par Sébastien Ricci

Thèse de doctorat en Biosciences de l'environnement

Sous la direction de Serge Gudin et de Manuel Le Bris.

Soutenue en 2008

à Aix-Marseille 3 .

  • Titre traduit

    Interploidy crosses in the genus rosa : genetic, cytological and molecular approach


  • Résumé

    Les flux de gènes entre espèces sauvages et cultivées nécessitent chez le rosier le contournement des différences de niveaux de ploïdie. L’utilisation d’un intermédiaire triploïde fertile en tant que pont génétique semble prometteuse. Ces individus présentent une méiose particulière (production de gamètes haploïdes et diploïdes simultanément), et le transfert de gènes issus du parent sauvage via des gamètes diploïdes a été prouvé. Le doublement chromosomique in vitro d’espèces sauvages diploïdes, ainsi que l’haploïdisation de cultivars tétraploïdes sont génotypes-dépendants, les taux de réussite restant faibles. L’utilisation de gamètes non réduits semble être une voie intéressante, malgré la complexité et la variabilité du caractère. Des gènes de cyclines, RhCYCB1;1 et RhCYCB2;1, potentiellement impliqués dans la régulation de mécanismes méiotiques, ont été isolés. Ils pourraient être de bons marqueurs pour étudier l’effet des conditions environnementales sur la microsporogénèse.


  • Résumé

    Gene flow between diploid wild rose species and tetraploid cultivars, requires to overcome ploidy barriers. Use of fertile triploid hybrid as genetic bridge seems to be promising. These hybrids show particular meiosis (production of both haploid and diploid pollen), and allow gene flow between diploid parent and tetraploid descendants via diploid gametes. In vitro chromosome doubling of diploid wild species, or haploïdisation of tetraploid cultivars appeared genotype-dependent, and success rates are still low. Use of unreduced gametes produced by diploid genotypes seems to be an attractive way, despite the complexity and the variability of this trait, which is largely susceptible to environmental conditions. Genes coding for cyclins, RhCYCB1;1 and RhCYCB2;1, potentially involved in meiosis control, were isolated. These could allow studies of how environmental conditions affect microsporogenesis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (194 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 193-217

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 200069602
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.