Ouverture financière et performance économique

par Hajer Zarrouk

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de André Cartapanis et de Mohamed Haddar.


  • Résumé

    La plupart des économistes considèrent que la libéralisation financière, notamment la libre circulation des capitaux, est favorable au développement économique. Mais on doit bien reconnaître que la croissance des pays en développement, notamment de ceux qu’il est convenu d’appeler les pays émergents, est émaillée de crises financières. Nombreux aussi sont les travaux qui ont analysé les effets de l’investissement qui accélèrent la croissance. L’objet de cette thèse est de réconcilier ces courants de la littérature en analysant l’impact de l’ouverture financière sur l’investissement et de là sur la croissance des pays en développement tout en tenant compte de leur stabilité macroéconomique, du niveau de la qualité des institutions et aussi du développement de leur système financier. A la différence de l’ensemble des travaux en question, nous avons entrepris une relecture de la relation entre ouverture financière et croissance, en examinant cette relation à travers différents secteurs d’investissement. Des données microéconomiques, des données par secteur et aussi des données agrégées, avec de nouvelles méthodes économétriques ont été utilisées afin d’effectuer l’ensemble des études et de répondre aux questions : l’ouverture financière réduit-elle les contraintes financières face aux firmes ? Contribue-t-elle à l’investissement ? Augmente-t-elle la sensibilité de la croissance à l’investissement ? En particulier quel secteur est le plus affecté par l’ouverture ? Et enfin quelles conséquences attendues pour l’économie tunisienne ?

  • Titre traduit

    Financial openness and economic performance


  • Résumé

    The positive relationship between financial liberalization and economic development has been comprehensively treated in the theoretical and empirical literature. However, a number of academics have argued that the free mobility of private capital during 1990s was behind the succession of crises that the emerging markets experienced during that decade. The purpose of this thesis is to empirically analyze the relationship between financial openness, investment and economic growth in the emerging countries, taking into account variables including macroeconomic stability, institution quality and financial development. We are particularly interested in understanding this relation through different investment sectors. Microeconomic data, sector data, even aggregate data with new econometric methodologies were used to realize may studies and answer the following questions: Does financial openness reduce financial constraints to firms? Can it increase investment? Can it increase the sensitivity of growth to investment? Which sector is particularly affected by openness? Finally, what opportunities does it provide the Tunisian economy with?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (215 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 183-196

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 08/AIX2/4021
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1021-2008-7
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.