Les enzymes du métabolisme de l'arsenic chez les procaryotes : aspects fonctionnels, phylogénétiques et structuraux

par Simon Duval

Thèse de doctorat en Bioinformatique. Biologie structurale et génomique

Sous la direction de Barbara Schoepp-Cothenet.

Soutenue en 2008

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    L’arsenic est un élément très toxique pour la plupart des organismes. Il est présent dans l’eau principalement sous deux formes : arseniate (AsV) ou arsénite (AsIII), le dernier étant plus toxique et plus mobile. Les microorganismes en réponse à cette toxicité ont mis en place des mécanismes de résistance : sa méthylation (sous forme AsIII ou AsV) ou son rejet dans le milieu sous forme AsIII. Les systèmes responsables des méthylations sont encore mal connus mais ceux responsables du rejet le sont bien. Il s'agit du système nommé ars comprenant la plupart du temps une AsV réductase (ArsC/Acr2p) et un transporteur à AsIII (ArsB/Acr3p/AqpS). En plus de résister à l'arsenic, certains microorganismes peuvent en tirer un profit énergétique, soit par l’oxydation de l’AsIII par une AsIII oxydase (Aro) soit par la réduction de l’AsV par une AsV réductase (Arr). Par des approches aussi diverses que phylogénétiques, fonctionnelles et structurales, je me suis intéressé aux systèmes Ars, Aro et Arr.

  • Titre traduit

    ˜The œenzymes of the arsenic metabolism in prokaryotes : phylogenetic, physiologic and structural aspects


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (275 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 259-274

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 48260
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.