Modélisation physique de la propagation des feux de forêts : effets des caractéristiques physiques du combustible et de son hétérogénéité

par François Pimont

Thèse de doctorat en Sciences de l'environnement terrestre

Sous la direction de Dominique Morvan.

Soutenue en 2008

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    La modélisation des incendies de forêts s'oriente depuis 1997 vers des modèles dits physiques (résolution des équations de Navier-Stokes, bilans de masse et d’énergie de la couche atmosphérique de surface et de la végétation). La végétation constitue un milieu poreux complexe, définit par ses caractéristiques physiques et leur structure spatiale. Ce travail détermine l’échelle spatiale de résolution nécessaire pour décrire correctement la végétation dans les modèles. Il permet également de comprendre les effets induits par les hétérogénéités de la végétation sur la propagation du feu, mais aussi sur les transferts radiatif et convectif ou le vent incident. Enfin, ces derniers aspects permettent de mieux comprendre l'influence de la structure de la végétation des ouvrages de prévention sur la propagation du feu, afin d'en optimiser la conception. Le modèle de propagation du feu utilisé au cours de cette thèse est FIRETEC, développé au Los Alamos National Laboratory (New Mexico, USA).

  • Titre traduit

    Physical modelling of forest fire behaviour : the effects of fuel physical and its heterogeneity


  • Résumé

    Physical modelling of forest fire behaviour started about 10 years ago, with models solving Navier-Stokes equations, mass and energy balance for both the lower atmosphere and the fuel. The fuel is defined as a porous media, described through its physical characteristics and spatial structure. This work determines the spatial scale relevant for fuel description. It also entails to understand the effects of fuel heterogeneity on fire behaviour, as well as on radiative and convective transfers and the incident wind. These outputs improve the understanding of the effects of fuel structure on fuel-breaks, in order to improve their design. The fire behaviour model used and improved during this phd work is FIRETEC, developed at the Los Alamos National Laboratory (New Mexico, USA).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (325 p. )
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 47583
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.