Stratégies de surveillance et de prévention des ectoparasitoses et de ses complications dans les populations sans domicile fixe

par Sékéné Badiaga

Thèse de doctorat en Maladies transmissibles et pathologies tropicales

Sous la direction de Philippe Brouqui.


  • Résumé

    Les conditions de vie précaires des personnes sans domicile fixe ainsi que leurs difficultés d’accès aux soins favorisent les maladies infectieuses. A Marseille, nous avons mis en place une stratégie de surveillance et de contrôle des infections cutanées et de leurs complications dans cette population. Des interventions ponctuelles annuelles ont été menées dans les centres d’hébergement. Nous avons observé une prévalence significativement plus élevée des poux de corps, de la gale, du prurit et des surinfections cutanées bactériennes. Un cas de typhus épidémique autochtone a été détecté chez une personne sans domicile fixe, alertant sur le risque d’une épidémie dans cette population. Les méthodes classiques de traitement des ectoparasitoses étant inefficaces dans les centres d’hébergement, nous avons évalué l’effet de l’ivermectine. Nous avons d’abord démontré dans une étude pilote l’efficacité transitoire de l’ivermectine dans le traitement de la pédiculose corporelle humaine dans un groupe de personnes sans domicile fixe d’un centre d’hébergement. Nous avons ensuite démontré dans une essai clinique randomisé, double aveugle et versus placebo, l’efficacité transitoire d’une dose unique d’ivermectine sur la réduction du prurit dans cette population. Ces résultats permettent d’émettre l’hypothèse qu’une administration systématique d’ivermectine (si possible associée aux mesures classiques) à toute personne sans domicile fixe se plaignant de prurit pourrait entraîner une réduction significative des ectoparasites et de leurs conséquences dans cette population. D’autres études sont nécessaires pour vérifier cette hypothèse.

  • Titre traduit

    Strategies to survey and prevent skin infections and complications in the homeless populations


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Because of poor living conditions and limited access to health care systems, homeless persons are exposed to infectious diseases. In Marseille, we implemented a strategy in order to survey and prevent skin infections and its complications in the homeless. Yearly snapshot interventions in shelters were performed. These interventions contributed to determine a significant high prevalence of body louse infestation, scabies, pruritus and bacterial skin superinfections. In addition, an acute autochthonous case of epidemic typhus was detected in a homeless person in Marseille, highlighting the threat of an outbreak of epidemic typhus for this population. As poor living conditions in shelters limit efficacy of classic therapeutic measures for these ectoparasitism, we evaluated the interest of ivermectin for the treatment of ectoparasitism in sheltered homeless. First, we demonstrated in a pilot study the transient efficacy of ivermectin against body louse infestation in a sample of sheltered homeless. Later, we demonstrated in a randomized double-blind, placebo-controlled trial, a transient efficacy of a single dose of oral ivermectin on reducing the ectoparasite-based pruritus in a sheltered homeless population. These results permit to hypothesize that systematic repeated treatments of ectoparasite-based pruritus (if possible in association with classic therapeutic measures) in the homeless is an efficient option to reduce significantly ectoparasitism and its complications in this population. Further studies are required to assess this hypothesis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (105 p.)
  • Annexes : Bibliogr., 58 réf.. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T2008/AIX2/0707Ubis
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 10030
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.