Anthropométrie d'un milieu rural français(1976-2006) : étude auxologique et relations entre biométrie à l'âge adulte, modalités de croissance et pratiques alimentaires et corporelles

par Aude Brus

Thèse de doctorat en Anthropologie biologique

Sous la direction de Gilles Boetsch et de Michel Panuel.

Soutenue en 2008

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    Une population rurale française (Châteauponsac, Limousin, France) a été mesurée de l’enfance à l’âge adulte. De tel corpus de données longitudinales sont rares et offrent des perspectives analytiques multiples et interdisciplinaires. Nous avons dans un premier temps étudié la croissance moyenne des individus de 6 à 16 ans. Les percentiles ont été déterminés par la méthode LMS. Ces courbes ont été comparées aux référentiels français du développement normal de l’enfant (échantillon parisien). La confrontation des courbes de la croissance moyenne staturale ne met en évidence que peu de différences quantitatives entre les deux populations. Les enfants de Châteauponsac sont par contre plus précoces, tant pendant la période pré pubertaire que pubertaire. Cette précocité est néanmoins caractéristique de l’évolution séculaire. Les courbes de la croissance moyenne n’informent pas précisément sur la variabilité des profils de croissance individuels. Nous avons donc dans un deuxième temps proposé une analyse longitudinale des données staturales de Châteauponsac et de Paris. La comparaison des courbes individuelles de deux populations françaises n’avait encore jamais été proposée. Elle a notamment révélé un retard significatif pré pubertaire des enfants de Châteauponsac. Ce retard des enfants issus d’un milieu rural peut être attribué à la différence d’environnement dans lequel les enfants grandissent (rural vs urbain). La divergence des résultats lors des confrontations des courbes moyennes et des courbes individuelles souligne la difficulté de comparer des référentiels élaborés avec des méthodes différentes. Les standards de croissance de référence français se révèlent temporellement obsolètes et méthodologiquement caduques. Il serait nécessaire de réactualiser ces normes de croissance. Les courbes représentant l’évolution de l’indice de masse corporelle au cours de la croissance ont quant à elle montré une expansion préoccupante des cas de surcharges pondérales chez les enfants ces dernières décennies. Disposant d’informations sur la croissance et de données sur le statut nutritionnel des individus à l’âge adulte, nous avons proposé de rechercher les relations qu’entretenait la prévalence des surcharges pondérales chez les adultes avec les modalités de croissance. L’approche longitudinale a permis de déterminer individuellement les indicateurs de croissance qui ont permis de définir pour chaque sujet les périodes pré pubertaire, pubertaire et post pubertaire. Notre étude a montré que l’indice de masse corporelle est corrélé à la corpulence pendant l’enfance et l’adolescence ainsi qu’aux modalités de croissance. Mais notre étude, complétée par une analyse de données socio comportementale, souligne également que le statut nutritionnel n’est pas indépendant des pratiques alimentaires et corporelles et des pressions sociétales de santé et de minceur relayées dans tous les médias. Afin de mettre en place des programmes de prévention adéquats et efficaces dans la lutte contre l’obésité, il est nécessaire de comprendre l’étiologie des surcharges pondérales, mais les origines sont complexes et multifactorielles (biologiques, environnementales, sociales, psychologiques). Il faut par ailleurs se méfier des discours normatifs sur les comportements qui peuvent produire des effets indésirables.

  • Titre traduit

    Anthropometry in a French rural population(1976-2006) : growth study and relationships between adult biometry, patterns of growth and nutritional and body practices


  • Résumé

    A French rural population (Châteauponsac, Limousin, France) was measured from childhood to adulthood. Such data corpus is rare and allows several analytic and interdisciplinary studies. We first describe the average growth of subjects aged from 6 to 16 years-old. Percentiles are determined using LMS method. Curves are compared with French growth standards (Parisian sample). Comparison of height curves shows few differences between both populations. However, children from Châteauponsac mature earlier. This precocity may be related to secular trend. Nevertheless, the variability of individual growth patterns is not well described by percentiles. Thus, we analyse longitudinally the height data from the Châteauponsac and Paris samples. Comparison of individual patterns of two French populations has never been presented. It shows that children from Châteauponsac present a later maximal pre pubertal deceleration compare to the Parisians. This delay may be caused by environmental differences (rural versus urban). Divergence of results when average growth curves are compared with individual growth curves underlines difficulties to compare several growth standards built with different statistical method. Growth standards used by French clinicians are out of date and methods used are obsolete. These growth norms need to be updated. Furthermore, curves describing body mass index evolution during growth show a worrying increase of overweight among children during the last decades. Since growth data and adult nutritional status are known, we finally look for relationships between adult overweight prevalence and growth patterns. Longitudinal analysis allows the determination of ages of pre pubertal deceleration and pubertal growth spurt which permit to differentiate pre pubertal, pubertal and post pubertal periods for each subject. Results show that body mass index is correlated to corpulence during childhood and adolescence and to growth patterns. Nevertheless, our study, associated with the analysis of social and behavioural information, reveals that nutritional status is not independent of nutritional and body practises and social pressure of health and thinness broadcasted by medias. In order to manage overweight increase, it is essential to understand the etiology of weight excess, although its origins are complex and multifactorial (biological, environmental, social, psychological causes). Moreover, it is necessary to beware of behavioural normative discourses which could product undesirable effects.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (333 f.)
  • Annexes : Bibliogr.308 réf. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T2008/AIX2/0705Ubis
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Nord). UMR 7268 ADES. Laboratoire d'anthropologie bio-culturelle.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH- BRU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.