Etude spectroscopique de films de phtalocyanines adsorbés sur surfaces métalliques

par Patrick Amsalem

Thèse de doctorat en Sciences des matériaux

Sous la direction de Jean-Marc Themlin.

Soutenue en 2008

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Section sciences (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les étapes initiales de la formation de films ultra-minces de métallo-phtalocyanines (ZnPc et ZnPcCl8) adsorbés sur des surfaces d’Ag(11) et Ag(110) ont été étudiées par Microscopie à effet tunnel, Diffraction d’électrons lents, Spectroscopie de photoélectrons et Spectroscopie de pertes d’énergie d’électrons lents à haute résolution. Sur les deux surfaces, l’auto-assemblage moléculaire des ZnPc et ZnPcCl8 donne lieu à la formation de films étendus et ordonnés à grandes distances. Les interactions entre molécules et surface entraînent, pour tous les systèmes étudiés, des modifications importantes des propriétés électroniques et vibrationnelles des molécules qui sont interprétées en termes de distorsions moléculaires et de transferts de charges du substrat vers les molécules. Les films monocouches dopés électroniquement montrent alors des propriétés isolantes ou métalliques suivant les détails structuraux fins de l’arrangement moléculaire. Ce lien entre propriétés structurales et électroniques est rationalisé en termes d’effets de corrélations électroniques : les films qui, en dépit du dopage, retiennent des propriétés isolantes peuvent être décrits comme des isolants de Mott-Hubbard. Ces résultats permettent une meilleure compréhension des phénomènes fondamentaux qui apparaissent aux interfaces molécules organiques/métal et sont susceptibles de s’appliquer à de nombreux systèmes constitués de molécules organiques adsorbées sur des surfaces solides.

  • Titre traduit

    Spectroscopic study of phthalocyanine thin films adsorbed on metallic surfaces


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The initial steps of the interface formation between metallo-phthalocyanines (ZnPc et ZnPcCl8) and Ag(111) or Ag(110) surfaces have been studied by Scanning tunnelling microscopy, Low-energy electron diffraction, Photoelectron spectroscopy and High-resolution electron energy loss spectroscopy. On both surfaces, the molecular self-assembly leads to the formation of long range ordered monolayers at room temperature. For each system, upon adsorption, the molecules are significantly distorted and charge transfers from the surface to molecules are detected. The resulting doped monolayers are found metallic or insulating, depending on the structural details of the molecular networks. This link between structural and electronic properties is rationalized in terms of electronic correlations. Consequently, the monolayers that retain insulating properties upon electronic doping can be described in terms of Mott-Hubbard insulator. Such results provide new insights for the understanding of the fundamental phenomena at organic/metal interfaces and are susceptible to be extended to other organics adsorbed on solid surfaces.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (211 p.)
  • Annexes : Références bibliographiques en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SCT 0000001017
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.