Systèmes de particules et collisions discrètes dans les automates cellulaires

par Gaétan Richard

Thèse de doctorat en Informatique et mathématiques

Sous la direction de Nicolas Ollinger.

Soutenue en 2008

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Section sciences (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet l’étude des systèmes de particules et collisions dans les automates cellulaires. En se basant sur des observations expérimentales, nous proposons des définitions formelles de ces objets et montrons qu’ils peuvent être mis en relation avec des coloriages réguliers du plan. A l’aide d’une représentation sous forme syntaxique de ces objets, nous introduisons une opération syntaxique d’assemblage : les schémas de ligature. Cette opération peut être interprétée en termes de coloriage et correspond à une opération intuitive utilisée dans l’étude algorithmique des automates cellulaires. Nous prouvons que, dans le cas d’assemblages finis, le lien entre l’opération syntaxique et l’interprétation peut être complètement caractérisé de façon algorithmique. Nous explorons ensuite des pistes d’extension de ces systèmes facilitant l’encodage et permettant de dépasser le cas fini. Enfin, nous étudions les applications de tels systèmes en lien avec l’universalité dans les automates cellulaires. En particulier, nous donnons une nouvelle preuve de l’universalité de l’automate cellulaire 110 et présentons la construction d’un automate cellulaire intrinsèquement universel de rayon 1 et à 4 états.

  • Titre traduit

    Systems of discrete particles and collisions in cellular automata


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Systèmes de particules et collisions discrètes dans les automates cellulaires

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VI-108 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. [103]-106. Index

Où se trouve cette thèse ?