Etude aux échelles atomique et nanométrique de la structure électronique du graphite exposé à l'hydrogène (atomes, ions, plasma) modèle des premières étapes de l'érosion chimique dans les tokamaks

par Cédric Thomas

Thèse de doctorat en Physique et sciences de la matière

Sous la direction de Jean-Marc Layet et de Thierry Angot.


  • Résumé

    Dans ce mémoire, nous présentons une étude des propriétés physiques (structures vibrationnelles et électroniques, morphologie de surface) de surfaces de graphite soumises à des flux d’hydrogène (ou deutérium) sous forme atomique, ionique ou plasma. Nous avons utilisé les techniques d’analyse de surfaces suivantes : la microscopie par effet tunnel (STM), la spectroscopie de pertes d’énergie d’électrons à haute résolution (HREELS) ainsi que la diffraction d’électrons lents (LEED). Lorsque nous soumettons une surface de graphite à un flux d’hydrogène atomique, les données STM et HREELS montrent la perturbation de la densité locale d’états (LDOS) liée à une perturbation de la surface. Avec l’aide de calculs réalisés au sein du laboratoire dans le cadre de la DFT, un modèle d’adsorption de l’hydrogè ne atomique sur une surface de graphite a été développé. Lorsque la surface est préalablement bombardée, l’interaction entre hydrogène et graphite semble plus forte. Les expériences plasma révèlent des similitudes quant aux mécanismes d’interaction par rapport aux expériences de faisceau et mettent en évidence une synergie ions-neutres.

  • Titre traduit

    Study at atomic and nanoscopic scales of the electronic structure of graphite exposed to hydrogen (atoms, ions, plasma), model of the first steps of chemical erosion in tokamaks


  • Résumé

    In this report, we present a study of the physical properties (vibrational and electronic structures, surface morphology) of graphite surfaces subjected to hydrogen (or deuterium) flux considering atoms, ions or plasmas. We have used the following surface analysis techniques : scanning tunnelling microscopy (STM), high-resolution electron energy loss spectroscopy (HREELS) and low-energy electron diffraction (LEED). When graphite surfaces are exposed to atomic hydrogen, STM and HREELS data show a perturbation of the local density of states (LDOS) directly related to a surface perturbation. Thanks to DFT calculations performed in the laboratory, a model of hydrogen adsorption on a graphite surface has been developped. When graphite surfaces are previously bombarded, hydrogen-graphite ineraction seems stronger. Plasma experiments reveal a similitude concerning interaction mechanisms in comparison with atomic and ion bombardment experiments. A synergetic effect is also pointed out.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (122 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.[115]-122

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SCA 873
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.