Langage écrit – Langage oral : études électrophysiologiques de l’intégration intermodale

par Laetitia Perre

Thèse de doctorat en Sciences de la vie, de la Terre et de l'environnement. Neurosciences

Sous la direction de Johannes Ziegler.


  • Résumé

    Le langage oral est souvent envisagé par les psycholinguistes comme un système modulaire autonome. En conséquence, peu d’attention a été accordée aux interactions éventuelles entre le langage oral et le langage écrit. Au contraire, les neurosciences cognitives du langage mettent en avant l’interdépendance et l’interactivité entre les différentes formes du langage. Les travaux présentés dans cette thèse étudient l’impact de la lecture sur les réseaux neuronaux impliqués dans le traitement du langage oral. Quatre expériences ont été réalisées en potentiels évoqués (ERP) au cours de différentes tâches auditives : décision lexicale, catégorisation sémantique et amorçage phonologique. Les données ERP ont démontré l’existence de robustes effets orthographiques sur le langage oral qui précédaient les effets typiques d’accès au lexique et à la sémantique. Ces résultats suggèrent que les informations orthographiques exercent une contrainte sur le processus d’accès au lexique phonologique et les traitements lexicaux au cours de la reconnaissance des mots parlés. Par ailleurs, nous avons identifié une région cérébrale au niveau de la jonction temporo-pariétale qui pourrait soutenir l’intégration des connaissances orthographiques au cours de la reconnaissance de mots parlés. L’ensemble de ces résultats montrent que le système de traitement de la parole n’est pas étanche aux connaissances sur le langage écrit et qu’il intègre les informations sur l’orthographe dans son fonctionnement.

  • Titre traduit

    Written language – spoken language : electrophysiological studies of intermodal integration


  • Résumé

    Spoken language is often viewed by psycholinguists as an autonomous modular system. Consequently, not much attention is paid to the interactivity between spoken and written language. In contrast, the cognitive neurosciences of language highlight the interdependence and interactivity between the two aspects of language. In my thesis, I am principally interested in the impact of literacy on spoken words recognition. A series of experiments using event related potentials (ERP) were performed in a variety of tasks: lexical decision, semantic categorization and phonological priming. Overall, the ERP data showed a clear orthographic effect on spoken language that typically preceded lexical access and semantic effects. These results suggest that orthography affects the core processes of lexical access. Moreover, these data allow us to identify a brain area in the temporoparietal junction involved in the integration of orthography in spoken word recognition. Together, these results show that speech processing is not independent of written language but does incorporate orthographic information in its core processes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (142 f.)
  • Annexes : Bibliographie en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.