L'altération mnésique chez le rat âgé : étude de ses mécanismes par une approche comportementale, cellulaire et génique

par Caroline Chambon

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Neuroscience

Sous la direction de Béatrice Alescio-Lautier et de Véronique Paban.


  • Résumé

    Les travaux présentés portent sur l'étude de l'altération mnésique ainsi que sur les modifications cellulaires qui l'accompagnent. Nous avons montré que le vieillissement comme une lésion du système cholinergique était associé à une altération de la reconnaissance de la nouveauté. Au niveau cellulaire, la lésion cholinergique s'accompagne d'une perte granulaire progressive et de mécanismes de plasticité neuronale. Lorsque la perte granulaire est trop importante l'altération fonctionnelle ne peut plus être compensée par la plasticité neuronale. L'analyse des données d'expression génique obtenues pour le cortex frontal et l'hippocampe permet de proposer des groupes de gènes qui isolent la lésion pour le cortex frontal et le conditionnement chez l'âgé pour l'hippocampe. Ces groupes de gènes forment des réseaux de régulations cellulaires potentiels. Ce sont donc des cibles privilégiées pour l'étude des bases cellulaires du déclin des capacités mnésiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([10]-164-[36] p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 142-163

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.