Etude du mécanisme d'inhibition de la fusion des flavivirus par les anticorps et mise au point d'un candidat vaccin contre la dengue basé sur l'expression d'un antigène d'enveloppe par un vecteur dérivé du vaccin contre la rougeole

par Samantha Brandler

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Frédéric Tangy.

Soutenue en 2008

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Section sciences (autre partenaire) .


  • Résumé

    La dengue est une maladie ré-émergente qui menace le tiers de la population mondiale, et pour laquelle aucun vaccin n'est disponible. Dans ce travail, nous avons évalué une nouvelle stratégie de vaccination basée sur l'expression d'un antigène combiné du virus de la dengue par un vecteur de����rivé du vaccin vivant atténué pédiatrique contre la rougeole. La compréhension des mécanismes de neutralisation des flavivirus par les anticorps est essentielle pour la conception d’approches vaccinales innovantes contre la dengue. C’est pourquoi, dans un premier temps, nous avons étudié le mécanisme de l’inhibition de fusion par des anticorps neutralisants dirigés contre les trois domaines de la protéine d’enveloppe (E). Le virus de l’encéphalite à tiques (TBEV) a été utilisé comme modèle dans des tests de fusion, de neutralisation et d’association aux membranes lipidiques. Les résultats montrent, que les anticorps peuvent interférer avec les étapes précoces ou tardives du processus de fusion. Cette étude montre aussi que les anticorps dirigés contre le domaine III de la protéine E peuvent bloquer à la fois l’entrée et la fusion virale. Pour faire la preuve de concept de notre stratégie de vaccination, nous avons donc inséré dans le vecteur rougeole le domaine III de la glycoprotéine E (EDIII) qui contient le site de liaison au récepteur ainsi que des épitopes neutralisants sérotype-spécifiques. Pour renforcer son immunogénicité, le EDIII a été fusionné à l'ectodomaine pro-apoptotique de la protéine de membrane (ectoM) du VDEN-1. Testé chez des souris sensibles à la rougeole, ce candidat vaccin s’est montré immunoge������ne et capable d���induire des anticorps neutralisants sérotype-spécifiques à long terme. La présence de l'ectoM a été déterminante pour l'immunogénicité du EDIII. Sa capacité adjuvante a été corrélée avec sa capacité à induire la maturation des cellules dendritiques et à favoriser la sécrétion de cytokines pro inflammatoires et antivirales ainsi que des chimiokines impliquées dans l'établissement de l'immunité adaptative. Un candidat rougeole-dengue tétravalent a été ensuite construit dans le but d’induire la même immunité contre les 4 sérotypes du virus de la dengue. Cette stratégie de vaccination combinée rougeole-dengue permettrait d’offrir des vaccins pédiatriques accessibles particulièrement attrayants pour immuniser les enfants simultanément contre la rougeole et la dengue dans des régions du monde où les deux maladies co-existent

  • Titre traduit

    Flavivirus fusion inhibition by antibodies Dengue immunization using a recombinant vector derived from live attenuated measles vaccine


  • Résumé

    Dengue fever is a reemerging disease that threatens one third of the world's population, for which no vaccine is available. In this work, we evaluated a new vaccination strategy based on the expression of a combined dengue antigen by a vector derived from the pediatric live attenuated measles vaccine. Understanding the mechanisms of flavivirus neutralization by antibodies is essential for the design of innovative vaccine approaches against dengue. Therefore, as a first step, we studied the mechanism of inhibition of fusion by neutralizing antibodies directed against the three domains of the envelope protein (E). The Tick-borne encephalitis virus (TBEV) was used as a model in in vitro fusion tests, and coflottation assays with lipid membranes. The results showed that the neutralizing antibodies can interfere with the early or late stages of the fusion process. This study also shows that antibodies against domain III of the E protein can block both the viral entry and fusion. As a proof-of-concept of our vaccination strategy, we inserted into measles vector the domain III of the glycoprotein E of dengue virus (EDIII), which contains the putative receptor binding site and serotype-specific neutralizing epitopes. To strengthen its immunogenicity, EDIII was fused with the pro-apoptotic ectodomain of the membrane protein (ectoM) of VDEN-1. Tested in mice susceptible to measles, this vaccine candidate was immunogenic and able to induce long term serotype-specific neutralizing antibodies. The presence of the ectoM proved crucial for the immunogenicity of EDIII. Its adjuvant capacity correlated with its ability to mature dendritic cells and to enhance the secretion of proinflammatory and antiviral cytokines, as well as chemokines involved in the development of adaptive immunity. A tetravalent measles-dengue candidate was then generated in order to induce the same immunity against the 4 serotypes of dengue virus. This vaccination strategy combining measles and dengue might offer an affordable pediatric vaccine particularly attractive to immunize children both against measles and dengue fever in areas of the world where the two diseases co-exist

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (149-[18]-[61] f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 120-149

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.