Le néoclassicisme musical dans ses rapports avec l'histoire et la mémoire : éléments de définition

par Lionel Pons

Thèse de doctorat en Musique et sciences de la musique

Sous la direction de François Decarsin.


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans son acception la plus large, le néoclassisme musical couvre une assez large période de l'Histoire de la Musique, de la fin du premier conflit mondial à l'orée des années 1960 et même au-delà, plusieurs des compositeurs concernés ayant poursuivi une activité créatrice soutenue jusqu'à la toute fin de leur vie. Il en résulte un corpus apparemment disparate au plan stylistique, dont le point commun semble a priori résider surtout dans la référence à un mode de pensée lié aux notions de mélodie et de tonalité. De surcroît, la position du créateur néoclassique constitue un hiatus dans le rapport de l'oeuvre au passé, puisque ce dernier devient non seulement valeur référentielle, mais aussi axe de relecture féconde, au détriment de l'inscription dans le futur et dans un flux assimilable au progrès. Il est alors permis de se questionner sur ce qui pourrait constituer une voie de cohérence dudit corpus, en dehors de sa seule définition technique. La distance que le musicien établit, via le recours formel avec son oeuvre, jointe à l'appréhension de la dimension tragique et à la dépersonnalisation des figures dans le registre lyrique, peut orienter la réflexion vers le rapport de l'ensemble du mouvement nécoclassique en musique avec l'Histoire et la mémoire. Le présent travail se veut une exploration raisonnée de ce rapport, au travers de pages d'Henri Sauguet, Darius Milhaud, Arthur Honegger, Francis Poulenc ou Benjamin Britten et tente d'envisager la mouvance en question non plus comme une exception stérile, mais comme un maillon logique dans une chaîne dont il est un constituant essentiel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (578 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 486-571.Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.