Le sujet en perdition ou le devenir entropique dans le roman moderniste britannique

par Audrey Sabathier

Thèse de doctorat en Langues, lettres et arts

Sous la direction de Max Duperray.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Wanderers of chaos or creative entropy in the british modernist novel.


  • Résumé

    S'appuyant sur les représentations de phénomènes de dissolution et de dégénérescence qui foisonnent dans un corpus restreint, cette étude utilise le paradigme de l'entropie pour lier les diverses crises vécues par le sujet moderniste. Popularisé par les Victoriens, ce terme emprunté à un domaine de la physique, la thermodynamique, en est venu à évoquer un processus de dégradation, générateur de désordre et aboutissant à la fin de l'humanité. Cependant, étymologiquement, l'entropie est une transformation ou un retour plutôt qu'une destruction. Tout en rendant compte du climat apocalyptique qui caractérise leur siècle, les auteurs modernistes (Conrad, Joyce, Lawrence, Lowry et Woolf) explorent le potentiel créateur du doute religieux, de la mort du sujet unifié, de la dispersion du sens, et de l'érosion de l'analogie auteur-Dieu : dans le délitement de sa forme, le roman moderniste britannique met en oeuvre le croisement de l'esthétique et de l'éthique - un devenir "poéthique".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (461 f.)
  • Annexes : Bibliogr. ff.420-452. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.