Frontières et limites à Djibouti durant la période coloniale (1884-1977)

par Simon Imbert-Vier

Thèse de doctorat en Espaces, cultures, sociétés. Histoire

Sous la direction de Colette Dubois.

Soutenue en 2008

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    A partir de l'identification de plusieurs frontières de l'espace djiboutien (auparavant Côte française des Somalis, puis Territoire français des Afars et des Issas), nous revisitons l'histoire coloniale de Djibouti sous l'angle de la fabrication des territoires. Nous étudions particulièrement cinq frontières que l'on peut tracer sur unecarte: les limites ethniques, les limites internes, les frontières internationales terrestres, le corridor ferrovaire et les frontièresmaritimes. Nous étudions comment ces différentes frontières ont été découvertes ou inventées à Djibouti, dans le cadre général de la formation des espaces dans la Corne de l'Afrique au XIXe siècle, puis comment elles ont été réalisées. Nous analysons les évolutions - dont l'éventuelle consolidation - de ces frontières jusqu'à l'indépendance. Enfin nous en étudions les conséquences et répercussions, en particulier la coercition qu'elles exercent, directement ou indirectement, sur les habitants.

  • Titre traduit

    Boundaries and frontiers in Djibouti during colonial time (1884-1977).


  • Pas de résumé disponible.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Éd. Karthala à Paris

Tracer des frontières à Djibouti : des territoires et des hommes aux XIXe et XXe siècles


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [CCSD] à Villeurbanne

Frontières et limites à Djibouti durant la période coloniale (1884-1977)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (698 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pp. 429-470

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Maison méditerranéenne des sciences de l'homme. Médiathèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MT-24772
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T609

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2008AIX10082
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Éd. Karthala à Paris

Informations

  • Sous le titre : Tracer des frontières à Djibouti : des territoires et des hommes aux XIXe et XXe siècles
  • Dans la collection : Hommes et sociétés
  • Détails : 1 vol. (479 p.)
  • ISBN : 978-2-8111-0506-8
  • Annexes : Sources et bibliogr. p. [403]-448. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.