Les paradoxes du "libéralisme autoritaire" en contexte colonial : "Rûz al-Yûsuf" et le journalisme politique en Egypte de 1925 à 1937

par Sonia Temimi

Thèse de doctorat en Monde arabe, musulman et sémitique

Sous la direction de Robert Ilbert.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œparadoxes of "autoritarian liberalism" in a colonial context : "Rûz al-Yûsuf" and political journalism in Egypt, from 1924 to 1937.


  • Résumé

    La présente thèse porte sur l'histoire du journal satirique égyptien "Rûz al-Jûsuf" pendant la période dite "libérale" de l'Egypte et plus précisément entre 1925, date de la création de l'hebdomadaire, et 1937, date de la chute du gouvernement du Wafd, auquel le journal s'opposait. Elle se base sur une documentation composée essentiellement de 511 numéros du journal, dont les articles, les poèmes et les caricatures ont été traités informatiquement, et de mémoires de journalistes, complétés par différentes sources archivistiques. La trajectoire du journal permet d'interroger les modalités selon lesquelles se construit, en ce temps de l'Egypte dite "libérale", un engagement politique particulier dont va naître, paradoxe de cette expérience, la profession moderne qu'est le journalisme. "Rûz al-Yûsuf est en effet un acteur majeur de la vie intellectuelle de la période parce qu'il liait alors, de façon quasi-permanente, intérêt pour la vie culturelle (artistique et littéraire) et journalisme politique engagé. Hebdomadaire fondé par l'actrice Fâtima al-Yûsuf, il est au départ un journal littéraire et artistique. Venu à des prises de position partisanes en faveur du Wafd, le journal participe à l'émergence et à l'approfondissement de fractures partisanes puisqu'il est partie prenante du style polémique qui devient le moyen privilégié d'investir la scène publique. Par le biais de son engagement partisan, l'hebdomadaire participe également à la restructuration et à la formation du métier de journaliste, à la professionnalisation de ses acteurs et à l'autonomisation du monde de la presse au sein du champ culturel. C'est grâce à cette professionnalisation que le journal pourra traverser l'épreuve que représentent les années 1934-1935, qui voient non seulement une refonte de l'équipe de rédaction mais également la fin de son engagement partisan. Tout en retraçant la trajectoire de ce journal d'opinion,une attention particulière est accordée aux producteurs et aux modalités de production. Il s'agit de saisir des individus par leur action dans un espace public pour montrer comment ils contribuent - ou pas - à la formation d'un espace public autonome et comment, en ce temps de l'Egypte dite "libérale", un titre de presse s'autonomise et dans quelle mesure est-ce qu'il y réussit. "Rûz al-Yûsuf représente un lieu privilégié d'observation parce qu'il s'agit d'un vrai groupe de presse, qui lie milieu artistique et engagement politique, bien représentatif en cela de ce "Liberal Age" qui est peut-être moins le temps du "libéralisme" que celui des intellectuels.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (629 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pp. 600-623. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.