La filiation paternelle dans la poésie de Paul Durcan, Sharon Olds et Peter Redgrove

par Erik Martiny

Thèse de doctorat en Littérature anglophone

Sous la direction de Joanny Moulin.

Soutenue en 2008

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet de montrer en quelle mesure la poésie paternelle contemporaine, issue de plusieurs pays de l'aire anglophone, s'établit en tant que genre, avec ses attentes lectoriales, ses codes, ses rapports intertextuels, ses formes et ses motifs récurrents. Les liens parfois étroits entre les précurseurs littéraires des poètes et leurs pères biologiques sont mis au jour ainsi que le modèle confessionnel de Sylvia Plath et son emploi de l'imagerie relative au père en tant que fasciste. L'interaction entre l'élégie et la poésie paternelle s'avère également déterminante. Dans ce cadre, nous examinons la notion d'abjection tout en posant un regard sur la frontière mouvante entre le deuil "mélancolique" et "réussi". L'étude s'attarde en dernier lieu sur certaines thématiques relatives au père telles que la sexualité, la propre maternité ou paternité des poètes, ainsi que la figure divine, pour se conclure sur une exploration de la poésie maternelle.

  • Titre traduit

    Paternal filiation in the poetry of Paul Duncan, Sharon Olds and Peter Redgrove


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (535 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pp. 526-535

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.