Les vases à feu phéniciens et puniques de la Méditerranée occidentale

par Adel Njim

Thèse de doctorat en Préhistoire. Archéologie. Histoire et civilisation de l'Antiquité et du Moyen-Âge

Sous la direction de Jean-Paul Morel.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Fire phoenician and punic vases of western mediterranean.


  • Résumé

    Les vases dits à feu phéniciens et puniques sont encore très mal connus. Rares sont les études consacrées à cette catégorie de mobilier. Ces vases sont abondants surtout en milieu funéraire, votif et sacré. Ils sont rares en milieu domestique. Leur rapport étroit avec le culte est un mobile assez suffisant pour les étudier. Les vases à feu de la Méditerranée occidentale ne sont guère très différents de ceux d'Orient. Faire la typologie de ce type de matériel selon les nouvelles normes d'étude de la céramique va permettre de mieux connaître ce mobilier et de mieux identifier l'origine des formes, leur évolution et leur destination. Cette étude comporte deux volets. Le premier est typologique. Le second est archéologique et historique. Malgré les lacunes documentaires la typologie est la plus exhaustive possible. L'aspect archéologique de la question vise à connaître la chronologie de tout le matériel étudié et le contexte archéologique de chaque catégorie de vase. Ensuite, le volet historique tente d'évoquer l'origine des principales catégories de vases à feu dont surtout les kernoi et les vases dits étagés. Pour les brûle-parfums, les braseros et les couvercles, d'une part leur nombre est très limité et d'autre part leur destination ne semble pas poser beaucoup de questions. Même si l'étude de l'origine de certains modèles semble intéressante, la documentation pose certains problèmes. Les vases dits étagés sont d'origine proche orientale. Ils dérivent des lampes étagées. Leur usage fut multiple comme brûle-parfums, lampes, vases libatoires. Ils ont également eu une fonction votive et furent parfois miniaturisés. Les kernoi sont des vases réservés à des offrandes de fécondité. Ils ne sont pas une idée exclusivement grecque. Les textes et les représentations iconographiques grecques sont les seuls qui ont immortalisé cette célébration. Les kernoi phéniciens et puniques de la Méditerranée occidentale antérieurs au quatrième siècle avant J. -C. Sont d'influence proche orientale. A partir de cette date, de nouvelles formes d'origine grecque apparaissent dans le monde punique. A l'avenir, il est intéressant de fixer le lieu de production des vases étagés, d'améliorer la typologie des différentes catégories de brûle-parfums et de couvercles et d'approfondir la question de l'origine de chaque modèle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (424 f.)
  • Annexes : Bibliogr. ff. 400-416

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3856
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.