La réflexion chez Kant et Hegel

par Jean-Michel Pouzin

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Livet.

Soutenue en 2008

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    En intégrant les concepts de réflexion de l'"Amphibolie" au mouvement des déterminations de l'essence de la "Logique objective", Hegel développe différents aspects - logique, mathématique, physique ou phénoménologique, pratique, téléologique - de la réflexion, déjà explorés par Kant d'un point de vue transcendantal. Chez les deux philosophes, la réflexion s'affranchit de la psychologie du sujet, de l'égologie, du formalisme de la réflexivité et du dogmatisme de la fondation, pour conduire l'entendement vers le savoir de lui-même qu'il prend en tant que raison. Le kantisme cesse d'être accusé du dualisme d'entendement des "philosophies de la réflexion". Toutefois, une philosophie de l'êre raisonnable fini s'oppose à une philosophie de l'esprit à propos du principe de la réflexion ; le fait de la réflexion entre en conflit avec l'effectivité de l'activité réflexive ; enfin, les deux réflexions s'opposent sous l'aspect des fins de la raison pratique et de la vérité de l'Histoire.

  • Titre traduit

    Reflection in Kant and Hegel.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (753 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pp. 744-752.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.