Biodiversité dans un espace insulaire : le cas de l'avifaune à la Martinique

par Jean-Raphaël Gros-Désormeaux

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Maurice Burac.


  • Résumé

    L’accroissement des besoins en ressource menace l’existence de l’actuelle biosphère par des changements dans la composition et la structuration de sa diversité biologique. L’objectif général du travail de recherche est de connaître et d’expliquer les rapports entre l’homme et la diversité biologique au sein d’un exemple des conditions d’insularité : la Martinique. La biodiversité a été approchée en étudiant les oiseaux. Cet indicateur biologique de variabilité des milieux a permis de mettre en relation trois composantes systémiques : l’homme, la diversité biologique et l’espace. La spatialisation des regroupements d’espèces d’oiseaux démontre l’impact de l’anthropisation sur la diversité biologique avienne à la Martinique. L’occupation et l’utilisation de l’espace insulaire naturel aura tendance à accroître la diversité en terme de richesse spécifique, en favorisant l’expansion d’espèces communes et largement distribuées au détriment d’autres rares et localisées. L’état des lieux des relations entre l’homme et l’avifaune à la Martinique fait ressortir la raréfaction et l’extinction d’un certain nombre d’espèces propres à la Caraïbe insulaire. Face aux effets irréversibles de la chasse et de la destruction de biotopes, l’aménagement et le développement économique du territoire martiniquais tendent à se concevoir en intégrant la protection, la conservation et la valorisation de la biodiversité mondiale. Ainsi, les espèces aviennes de la Martinique se conçoivent comme étant des entités biologiques à conserver mais bien plus encore comme des prétextes dans la mise en protection et dans la valorisation d’un certain nombre d’espace à des fins cynégétiques et ludiques.

  • Titre traduit

    Biodiversity in an island : the case of avifauna in Martinique


  • Résumé

    The increase in the needs for space and natural resource threatens the existence of the current biosphere with incurable changes in the composition and the structuring of its biological diversity. The general objective of this research is to disclose and explain the relationship between man and biological diversity in Martinique; this island is a significative example of the conditions offered by insularity. The biodiversity has been approached through the case study of the birds. This biological indicator of variability of the milieus made it possible to connect three systemic components: the man, biological diversity and space. The spatialization of the distribution of birds species shows the impact of anthropization on avian biological diversity in Martinique. The occupation and use of natural insular space seems to have increased the diversity in term of specific richness, by supporting the expansion of common species, largely distributed, at the expense of other rare and localized species. The inventory of the relations between man and avifauna in Martinique emphasizes the rarefaction and the extinction of a certain number of species specific to the Caribbean islands. Facing the irreversible effects of hunting and the destruction of biotopes, land-use planning and economic development of the Martinique territory tend to be conceived by taking into account sustainable management integrating world diversity, that is the biodiversity in its broadest meaning. Thus, the avian species of Martinique are conceived as biological entities to be preserved but much more still like pretexts in the protection and valorization of some areas for hunting and recreation purposes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (360,113 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 323 - 346

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université des Antilles (Schoelcher, Martinique). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.