Le virus de la feuille jaune de la canne à sucre : spécificités de la dissémination en Guadeloupe et en Martinique

par Carine Edon-Jock

Thèse de doctorat en Sciences de la vie. Phytopathologie

Sous la direction de Jean Vaillant.

Soutenue en 2008

à Antilles-Guyane .


  • Résumé

    Les premiers symptômes de la maladie de la feuille jaune de la canne à sucre ont été observés en 1988 à Hawaii. Parallèlement, des chutes de rendement sur une variété présentant les mêmes symptOmes ont étéconstatées au Brésil en 1990. C'est en 1996, que le Sugarcane Yellow Lea' Virus (SCYLV) a été identifiécomme l'agent causal de cette maladie. Ce virus appartient au genre Po/erovirus de la famille desLuteoviridae. Ces derniers sont transmis à la plante hOte uniquement par l'intermédiaire de puceronsvecteurs selon le mode circulant persistant et non multipliant. La maladie peut également être propagée parla plantation de boutures obtenues à partir de tiges infectées par le virus. Les études menées depuis 2001en Guadeloupe ont permis de recenser un seul vecteur efficace du SCYLV, M. Sacchari. Les trois génotypesdu SCYLV pouvant être différenciés par RT-PCR ont été identifiés sur les parcelles de collection du CIRADen Guadeloupe. En revanche, la diversité génétique du SCYLV dans les champs commerciaux en Guadeloupe et en Martinique est encore inconnue. La spécificité de la dissémination du SCYLV aux Antilles françaises sera examinée par: al l'étude de la répartition du SCYLV et de son vecteur principal, M. Sacchari, en fonction des différentsbassins canniers et des cultivars de canne à sucre, bIla caractérisation des complexes parasitaires (génotypes du SCYLV 1 isolats de pucerons 1 cultivars)présents en Guadeloupe et en Martinique,cl la description du modèle de contamination des parcelles de canne à sucre en tenant compte de ladissémination du virus par le vecteur ainsi que par les boutures contaminées

  • Titre traduit

    SurgacaneYellow leaf virus : characteristics of spread in Guadeloupe and Martinique islands


  • Résumé

    Symptoms of Sugarcane yellow leaf disease were first observed in 1988 in Hawaii. Meanwhile, yield losseson a cultivar exhibiting the same symptoms were found in Brazil in 1990. The Sugarcane Yellow Leaf Virus (SCYLV) has been identified as the casual agent of this disease in 1996. This virus is a member of the genus Polerovirus of the family Luteoviridae. The viruses of this family are transmitted to the plant by aphid vectors in a circulative persistent and non replicative manner. Yellow leaf can also be spread when planling cuttings obtained from infected stalks. M. Sacchari was the only vector of SCYLV observed during the studies conducted since 2001 in Guadeloupe. The three genotypes of SCYLV which can be differentiated by RTPCR were found on the CIRAD collection plots in Guadeloupe. However, the SCYLV genetic diversity in commercial fields in Guadeloupe and Martinique are still unknown. The specificity of the spread of the Sugarcane Yellow Leaf Virus in the French West Indies will be analyzed by: al studying of the SCYLV distribution and its vector, M. Sacchari, according to the different geographical locations and sugarcane cultivars, b/ characterizing of the different combination of SCYLV genotypes 1 aphid populations 1 cultivars present in Guadeloupe and Martinique, c/ modelling description of the sugarcane plots contamination, taking into account the spread of the virus by the vector and by infected cuttings.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (126 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.59 réf

Où se trouve cette thèse ?