Mécanismes sous-jacents aux interactions perceptuelles et perceptions complexes

par David Labbe

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Nathalie Martin.

  • Titre traduit

    Mechanisms underlying sensory interactions and complex perceptions


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les interactions perceptuelles entre différentes modalités sensorielles affectent la perception des aliments. Si ce phénomène a été largement étudié entre des stimuli olfactifs et gustatifs en solution aqueuse, peu d'études ont été menées avec des produits existants dans le commerce. Similairement, peu de travaux sont dédiés à l'étude des interactions multi-sensorielles impliquant l'olfaction, le goût et la perception tactile en bouche et à l'étude des perceptions dites complexes, c'est-à-dire qui impliquent plusieurs modalités sensorielles. Le premier objectif de ma thèse était l'exploration des mécanismes sous-jacents aux interactions perceptuelles existant entre l'olfaction et la gustation durant la consommation de produits réels, et en solution avec des stimuli olfactifs à une concentration infraliminaire. Cette approche a ensuite été étendue aux perceptions olfactive, gustative et tactile (en bouche) et à la perception complexe "rafraîchissante". Il a été mis en évidence que la familiarité d'un produit et la stratégie d'attention durant l'exposition affectent de façon critique les interactions perceptuelles. Pour la première fois il a été démontré qu'une concentration infraliminaire d'odorant associé au goût sucré (fraise) augmente la perception sucrée d'une solution de sucrose. La multiplicité des interactions sensorielles présente dans un milieu alimentaire complexe a également été mis en évidence à un niveau bimodal (ex: entre la perception amer et le froid) et tri-modal (ex: entre la perception olfactive, sucrée et froide). Finalement il été démontré que la perception rafraîchissante est construite sur la base d'une combinaison de déterminants sensoriels, d'habitudes alimentaires ainsi que de facteurs hédoniques et psychophysiologiques tels que l'énergie mental. Pour conclure, les connaissances acquises par ce travail soulèvent d'autres interrogations notamment à propos des mécanismes neuronaux sous-tendant la mémorisation des associations perceptuelles et des conditions requises en termes de durée et de fréquence d'exposition pour la mise en place de ces interactions

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (180 p.)
  • Annexes : Bibliographie 108 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.