Modélisation de l'organisation spatiale des systèmes agricoles et de son évolution dans des démarches d'appui au développement

par Catherine Mignolet

Thèse de doctorat en Agronomie

Sous la direction de Jean Lossouarn.

  • Titre traduit

    Modelling of the spatial organization of farming systems and its evolution in procedures for supporting development


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les préoccupations relatives à la localisation des dynamiques agricoles dans les territoires s’avèrent de plus en plus prégnantes chez les acteurs impliqués dans le développement agricole et la gestion des ressources naturelles. En effet, connaître la diversité des agricultures d’un territoire sans savoir comment cette diversité est spatialement structurée au sein de ce territoire ni comment cette structuration évolue au cours du temps n’est pas suffisant pour répondre à certaines questions. C’est le cas des questions environnementales dans lesquelles l’étude des processus agro écologiques nécessite de rendre compte des conséquences de la variabilité spatiale des pratiques agricoles, ou encore des questions de développement territorial qui analysent la contribution d’un tissu d’exploitations agricoles diverses dans la dynamique et la cohésion des territoires. Notre thèse vise ainsi à développer des méthodes pour modéliser la différenciation spatiale des systèmes agricoles et son évolution au sein de territoires. Elle est basée sur deux cas d’étude présentant des enjeux différents et portant sur des échelles de temps et d’espace contrastées : (i) l’évolution des systèmes de production agricoles de la plaine du département des Vosges (3800 km2) suite à la Réforme de la Politique Agricole Commune de 1992 ; (ii) l’évolution des systèmes de production et des systèmes de culture du bassin versant de la Seine (95 000 km2) sur lequel un enjeu de préservation de la qualité des ressources en eau dans les aquifères est posé. Notre démarche de recherche consiste à identifier des régions agricoles homogènes du point de vue des critères retenus pour modéliser la diversité des systèmes agricoles et son évolution. Elle articule : (i) une caractérisation des systèmes agricoles des territoires étudiés, à partir de sources d’informations variées (statistiques agricoles nationales et départementales, enquête à dire d’experts), sous la forme de typologies (à partir de modèles typologiques existants ou en construisant de nouveaux modèles) ; (ii) différentes méthodes de modélisation de la répartition spatiale des systèmes agricoles au sein des territoires, de leurs évolutions passées sur différents pas de temps (de 1993 à 1996 sur la plaine des Vosges, de 1970 à 2000 sur le bassin de la Seine) et de la répartition spatiale des évolutions ; (iii) une analyse des biais des maillages spatiaux utilisés pour localiser les systèmes agricoles dans les territoires (commune, Petite Région Agricole). Les résultats nous conduisent à discuter les choix méthodologiques réalisés pour décrire des systèmes agricoles à l’échelle de grands territoires et sur le temps long, ainsi que leur utilisation pour spatialiser des actions de développement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (240 p.)
  • Annexes : Bibliographie 186 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.