Evaluation précoce des performances du blé biologique (rendement et teneur en protéines) : une approche combinée de diagnostic agronomique, de modélisation à l'aide d'indicateurs de nuisibilité et d'études des pratiques dans les exploitations agricoles

par Camille Casagrande

Thèse de doctorat en Agronomie

Sous la direction de Marie-Hélène Jeuffroy.

  • Titre traduit

    Early assessment of organic winter wheat performances (yield and grain protein content) : a combination of regional agronomic diagnosis, modelling with weed indicators and analysing information sampled by farmers to manage their technical practices


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans l’optique d’une agriculture plus durable, l’agriculture biologique offre l’opportunité d’une production agricole plus respectueuse de l’environnement. Néanmoins, en agriculture biologique, les niveaux de production sont inférieurs à ceux de l’agriculture conventionnelle. Le rendement et la teneur en protéines du blé biologique sont très variables et limités par de nombreux facteurs. Les faibles teneurs en protéines posent des difficultés de commercialisation car elles sont généralement inférieures au seuil de 10,5% que les organismes de collecte exigent pour les débouchés de panification. Afin d’améliorer les performances du blé biologique, dans un premier temps, les facteurs limitants et les pratiques agricoles expliquant ces performances ont été identifiés et hiérarchisés à l’aide d’un diagnostic agronomique réalisé en région Rhône-Alpes. Ce diagnostic a été réalisé à l’aide d’une méthode statistique innovante de mélange de modèles. Puis, des modèles permettant de prédire la distribution du rendement et de la densité d’une population d’adventices tardive à partir d’une densité précoce dans des parcelles de blé biologique, ont été mis au point à l’aide de la méthode de régression quantile. Ils permettent d’aider au raisonnement des pratiques de désherbage et de fertilisation. Enfin, une analyse des pratiques des agriculteurs a permis de prendre en compte la manière dont les agriculteurs prélèvent des informations sur leurs parcelles pour déclencher leurs pratiques. Des propositions sont ensuite discutées pour valoriser les résultats de ce travail dans la construction d’un outil d’aide à la décision destiné à raisonner les pratiques de désherbage et de fertilisation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (164 p.)
  • Annexes : Bibliographie 242 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.