L'étude longitudinale prospective alimentation et santé : réflexions sur la prévention précose de l'obésité infantile

par Damien Paineau

Thèse de doctorat en Nutrition humaine

Sous la direction de Daniel Tomé.

  • Titre traduit

    ˜The œlongitudinal study on health and diet (ELPAS) : opinion en early prevention of childhood obesity


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans un contexte d’augmentation forte de la prévalence de l’obésité, l’Etude Longitudinale Prospective Alimentation et Santé (ELPAS) a été initiée en 2001, avec l’objectif principal d’étudier chez l’enfant et l’adulte la faisabilité et l’efficacité clinique d’une alimentation isocalorique appauvrie en lipides et en glucides simples et augmentée en glucides complexes. Il s’agit d’une étude d’intervention nutritionnelle randomisée et contrôlée, réalisée en 2005/2006 chez 1013 familles parisiennes. Plusieurs travaux ont été réalisés durant la phase de préparation : Des études de simulation ont démontré que l’augmentation des glucides complexes pour maintenir l’isocaloricité des régimes pouvait être difficile à atteindre. Ces études ont également indiqué que l’impact économique des modifications alimentaires est négligeable. Une étude comparative entre trois méthodes ambulatoires de mesure de la masse grasse chez l’enfant (impédancemétrie bioélectrique, plis cutanés, autres paramètres anthropométriques) a démontré une bonne corrélation mais un agrément limité entre ces méthodes et la méthode de référence (pléthysmographie et eau deutérée). Une échelle en français pour mesurer les dimensions alimentaires de la qualité de vie a été développée et validée chez l’adulte sain (échelle QV_AF). Les résultats de l’étude ELPAS indiquent qu’il est possible de diminuer les apports en lipides et en glucides simples via un accompagnement diététique personnalisé. L’augmentation insuffisante des glucides complexes a induit une diminution globale des apports énergétiques. Des effets cliniques bénéfiques ont été obtenus chez les adultes invités à diminuer leurs apports en lipides et en glucides simples : par rapport aux contrôles, ces participants ont vu leur IMC et leur masse grasse diminuer (IMC : 0. 02 kg/m² vs +0. 24 kg/m², p=0. 01 ; masse grasse : -0. 20 kg vs +0. 43 kg, p=0. 04). Chez les enfants, aucun effet clinique n’a pu être mis en évidence, malgré les modulations nutritionnelles observées. La complexité des déterminants de l’obésité nécessite la mise en place de stratégies de prévention intégrant les spécificités socio économiques, culturelles, et psychologiques des bénéficiaires. Chez l’enfant, la prévention ultra précoce de l’obésité constitue un axe de travail essentiel pour les années à venir, les avancées scientifiques récentes démontrant le caractère déterminant des conditions de vie périnatales.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 216 p.)
  • Annexes : Bibliographie 377 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.