La cryptosporidiose du nouveau-né : étude des cellules dendritiques

par Gaël Auray

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé, spécialité Immunologie-Parasitologie

Sous la direction de Fabrice Laurent et de Sonia Lacroix-Lamandé.

Soutenue en 2007

à Tours .


  • Résumé

    Cryptosporidium parvum is a protozoan parasite that infects the intestinal epithelial cells (IECs). Dendritic cells (DCs) are professional antigen-presenting cells. DCs in the intestine can capture antigens and may contribute to tolerance, or to the generation of specific immune responses. Nothing is known about their role in neonatal cryptosporidiosis. Myeloid DCs respond to contact the parasite by overexpressing the coactivation molecules CD40, CD80 and CD86 and MHC class II molecules at their surface and by producing IL-12 in a TLR-4 dependant way. We then studied the recruitment and activation of DCs in vivo in a newborn mouse model. All the DC-attracting chemokines studied were also up-regulated except CCL20. Immunohistochemical staining showed that DCs were recruited to the lamina propia and the MLN of infected mice. Myeloid DCs and double-negative DCs were the two subpopulations most strongly recruited.

  • Titre traduit

    Neonatal cryptosporidiosis : a study of dentritic cells


  • Résumé

    Cryptosporidium parvum est un parasite protozoaire infectant les cellules épithéliales intestinales (IEC). Les cellules dendritiques (DC) sont des cellules présentatrices d'antigènes. Les DC intestinales peuvent capturer des antigènes et contribuent à la tolérance ou au développement d'une réponse protectrice. Leur rôle dans la cryptosporidiose est peu connu. Les DC myéloïdes répondent au contact avec le parasite en surexprimant à leur surface les molécules de coactivation CD40 et CD86 et les molécules de classe II su CMH et en produisant de l'IL-12 de façon TLR4-dépendante. Nous avons ensuite étudié le recrutement et l'activation des DC in vivo dans un modèle de souriceaux nouveau-nés. Toutes les chimiokines attirant les DC étaient surexprimées sauf CCL20. Nous avons montré que les DC étaient recrutées dans la lamina propria et dans les ganglions mésentériques des souriceaux infectés. Les DC myéloïdes et double-négatives étaient les deux sous-populations les plus fortement recrutées.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (156 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 138-156

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS-2007-TOUR-4003
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.