Rôles du système cholinergique dans le disfonctionnement cognitif associé à la maladie Alzheimer et évaluation d'outils pour l'imagerie moléculaire

par Mitchell Quinlivan

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Denis Guilloteau et de Jasmine Henderson.


  • Résumé

    Cholinergic neuron degeneration is a prominent hallmark of Alzheimer’s disease (AD). Using a specific immunotoxin (SAP), basal forebrain cholinergic neurons in the rat were lesioned, as assessed by immunohistochemistry (IHC), to model this facet of AD. Behavioural testing, utilising models with two different routes of SAP administration, further demonstrated the necessity of this system for normal attentional function and its relatively minor role in mnemonic function, cognitive domains greatly affected by AD. Studies with radioligands specific for the nicotinic receptor (nAChR) or the Vesicular Acetylcholine Transporter were both able to demonstrate the lesion validated by IHC, the first time a nAChR radioligand has done this in a SAP model. Although eventually it was unable to be used for the in vivo continuation of this work, studies for the development of a small-animal molecular imaging system initially intended for such a continuation are also reported.

  • Titre traduit

    Function of the cholinergic system in the morbidities associated with Alzheimer's Disease and the further evaluation of tools for the molecular imaging of this system


  • Résumé

    La dégénérescence des neurones cholinergiques (NC) est une caractéristique importante de la maladie Alzheimer (MA). Afin d’imiter cet aspect de la MA, nous avons utilisé une toxine permettant la destruction, dans le prosencéphale basal chez le rat, des NC. Cette technique a été validée par immunohistochimie (IHC). Les études comportementales démontrent que le système cholinergique est nécessaire pour l’attention mais que celui-ci joue également un rôle relativement mineur dans le processus mnémonique, domaines cognitifs très touchés par la MA. Dans ce cadre, nos études, utilisant des radioligands spécifiques pour les récepteurs nicotiniques (nAChR) ou le transporteur acétylcholine vésiculaire, pouvaient démontrer, et pour la première fois sur les nAChR, la lésion validée par IHC. Nous avons donc développé et décrit un système d’imagerie moléculaire pour l’étude in vivo du petit animal. Toutefois ce système n’a pas pu être encore utilisé pour l’étude de radioligand.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (243 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 186-221

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Médecine.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T SV 2007 024
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.