Bernanos et Cohen : deux écritures du commencement

par Julie Sandler

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Hélène Maurel-Indart et de Louis Baladier.


  • Résumé

    La recherche s'origine dans l'intuition de la pertinence d'une rencontre imaginaire entre Georges Bernanos et Albert Cohen autour de la mise en écriture de la ferveur que suscite chez les sujets qu'ils créent l'idée de commencement. La confrontation des deux écrivains s'organise autour de celle de leurs écritures romanesques. Une première partie met en évidence les rapports de chacun des deux auteurs à la notion de commencement et montre, par l'examen des commencements du récit (seuils, incipit, faits de découpage, entrée des personnages, faits de temporalité) puis celui de la topique des commencements que les deux écrivains se retrouvent dans l'écriture d'une véritable effusion inchoative. Dans une deuxième partie, le commencement est appréhendé en tant qu'objet d'écriture à part entière. La troisième partie, procédant d'une série de constats qui nous font passer de l'inchoatif au téléologique, cherche à vérifier l'hypothèse selon laquelle les écritures romanesques de Léonard Cohen et de Bernanos seraient informées par une "quête du commencement" et interroge les significations de cette paradoxale quête.

  • Titre traduit

    Bernanos et Cohen : two writings of the beginnings


  • Résumé

    The origin of the research is to be found in the intuition of te relevance of an imaginary entcounter between Georges bernanos and Albert Cohen concerning th implementation in writing of the fervour that the idea of beginning generates in the characters they create. The confrontation of the two writers is organized around the confrontation of their novelistic writings. A first part enhances the relations that both authors have concerning the notion of beginnings and shows, through the study of the beginnings of the story (threshold, incipit, time-slicing, characters entrance, facts of temporality) then through the study of the topic of the beginnings, that both writers meet in the writing of a real inchoating effusion. In a second part, the beginning is apprehended as an object of writing fully-fledged. The third part, proceding from a series of reviews that lead us fromthe inchoating to the teological facts, tries to confirm the assumption according which the novelistic writings of Cohen and bernanos world be informed by a quest of the beginning and questions the meanings of the pardoxical quest.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (418 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 400-414. Discographie f. 415

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.