Mythes et légendes dans l'oeuvre de Percy Bysshe Shelley : étude hypertextuelle de la poésie mythologique shelleyenne

par Fabien Desset

Thèse de doctorat en Anglais

Sous la direction de John Pier.

Soutenue en 2007

à Tours .


  • Résumé

    Cette thèse se propose d’étudier la poésie mythologique de Percy Bysshe Shelley en utilisant l’outil de l’hypertextualité formalisé par Gérard Genette et, subsidiairement, celui de la thématologie. Shelley étant un poète érudit et un grand admirateur des œuvres classiques de l’Antiquité, l’hypertextualité apparaît comme un outil tout désigné pour étudier sa mythologie, que l’on distinguera ici de la mythopoïée ou création de mythes nouveaux et non classiques. Cette thèse pose aussi la question de la légitimité des mythes dans le romantisme anglais, d’une part, en contextualisant la poésie mythologique de Shelley (hellénisme du XIXe siècle, poésies de Keats et de Wordsworth) et, d’autre part, en faisant une synthèse des théories shelleyennes pouvant expliquer l’emploi de mythes classiques dans sa poésie, mais aussi de légendes fantastiques empruntées au folklore. Il est question ici de trois œuvres de Shelley, ses traductions des Hymnes homériques et du Banquet, ainsi que « Prometheus Unbound ».


  • Résumé

    This work studies Percy Bysshe Shelley’s mythological poetry by using Gerard Genette’s theory of hypertextuality and, as a complement, the theory of thematology. Because Shelley is a learned poet and is particularly well-read in ancient literature, the hypertextual approach is a convenient tool to study his mythological poetry, which will be distinguished from his mythopoeic poetry or new, non-classical mythmaking. The aesthetic issue of the legitimacy of classical myths in Romanticism is also discussed, firstly, through the survey of Shelley’s literary context (19th century Hellenism, Wordsworth’s and Keats’s mythological poems) and, secondly, through the study of his various philosophical and aesthetic theories that may account for his use of mythology and folklore in his poetry. Three main works are considered here, Shelley’s translations of the Homeric hymns and Plato’s Symposium as well as ‘Prometheus Unbound’.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (XIV-760 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 737-748. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.