L'héritage de la fin du XVIIIe siècle et des lumières finissantes (1780-1820) dans les oeuvres de Breton

par Spomenka Delibasic

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Jean-Jacques Tatin-Gourier.

Soutenue en 2007

à Tours .


  • Résumé

    Le parcours de l’œuvre d’André Breton, le relevé systématique des références au XVIIIe siècle permettent de mesurer un profond écart avec les représentations convenues du siècle des Lumières. L’intérêt et le goût de Breton le conduisent à une autre vision du siècle, qui implique un déplacement radical des lignes traditionnellement établies. C’est bien un autre XVIIIe siècle qui apparaît, un XVIIIe siècle où les textes traditionnellement considérés comme des œuvres phares tendent à s’éclipser au profit de foyers nouveaux : Sade et le roman noir, les illuministes et, en filigranes «Jean-Jacques» et les polygraphes Rétif de la Bretonne et Sébastien Mercier. L’héritage du XVIIIe siècle peut être en grande partie cerné, chez Breton, autour de la question de l’ésotérisme et de l’illuminisme de la fin du XVIIIe siècle. Le roman noir constitue enfin, selon Breton, le foyer principal de renouvellement de l’imaginaire.

  • Titre traduit

    The legacy of the age of enlightenment at the end of the 18th century (1780-1820) as found in the works of André Breton


  • Résumé

    The recurring references to the 18th century as systematically developed in the work of André Breton reveal a profound divergence from the conventional descriptions given to the Age of Enlightenment. The interest and inclination of Breton lead no to a vision of the century which implies a radical departure from established traditions. It is truly another 18th century which appears, an 18th century where the traditional texts considered as the standard give way to new ideas : Sade and the gothic novel, the visionaries, Jean-Jacques Rousseau, Rétif de la Bretonne and Sébastien Mercier. The legacy of the 18th in Breton’s work can, in large measure, be encompassed by the questions of esotericism and mysticism, present at the end of the 18th century. For Breton, the gothic novel provides the main source of inspiration for renewing the imagination.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (310 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 290-307

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.