Rabelais et la pharmacie dionysiaque : dépassement de l'ego à la Renaissance

par Vincenzo Rossi Ercolani

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Bruno Pinchard.

Soutenue en 2007

à Tours .


  • Résumé

    J’ai élaboré deux concepts : philologie pragmatique et médecine dionysiaque. Avec ces outils j’ai analysé les textes de Rabelais en faisant émerger la présence du pharmakon. J’ai cherché à comprendre quelle vision de l’homme s’accompagne d’une pharmaceutique dionysiaque. Cette démarche a impliqué une relecture d’un grand nombre d’auteurs (d’Homère à Ficin). J’ai ainsi élaboré une théorie de l’individualité prémoderne. Une fois que j’ai eu une alternative à l’interprétation courante (à la Renaissance l’homme moderne existe déjà), la pensée de Rabelais est devenue plus lisible. Le pharmakon trouve donc toute sa place dans une philosophie syncrétique cohérente qui sait valoriser la fonction ontologique de l’excès. Ainsi j’ai pu revenir au texte de Rabelais en lui redonnant une systématicité qui lui avait été déniée. Les éléments qui composent les œuvres de Rabelais participent tous d’une pensée cohérente (avec elle-même et avec son époque) que j’ai appelée : philosophie du dépassement.


  • Résumé

    Following two basic concepts of mine, pragmatic philology and Dionysian medicine, I have analysed Rabelais’ work pointing out the presence of the pharmakon. I have tried to understand what theory of man might go together with Dionysian pharmacology. To carry out this research a large number of authors (from Homer to Ficino) had to be analysed and in this way I have been able to draw up a theory of pre-modern individuality. By finding an alternative to the current opinion according to which the Renaissance would already present modern man, Rabelais’ thought appeared clearer to me. The pharmakon is part of a coherent syncretist philosophy that places a higher value on the ontological function of excess. Rabelais’ text can therefore regain its systematic structure. The elements that make up his work are all parts of a coherent thought (in keeping with itself and in relation to the Renaissance) which I called: philosophy of going beyond the Ego.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (848 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 796-842

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.