Mécanismes d'action et de résistance de l'erlotinib dans les cancers des voies aérodigestives supérieures

par Fabienne Thomas

Thèse de doctorat en Pharmacologie

Sous la direction de Jean-Pierre Delord et de Pierre Canal.

Soutenue en 2007

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Mechanisms of action and resistance of erlotinib in of preventive treatments with a fluoroquinolone on the bacterial eradication and the selection of resistant bacteria : a PK/PD analysis in vitro and in vivo HNSCC


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Notre travail a pour but d'étudier premièrement le mécanisme d'action in vivo d'un inhibiteur du récepteur à l'EGF (erlotinib) chez des patients atteints de cancers des VADS et d'identifier des marqueurs prédictifs de réponse afin de trouver des outils permettant de sélectionner les patients qui pourraient bénéficier de ce traitement. L'étude tissulaire a permis de montrer que l'expression de p21 au niveau tumoral était un facteur associé positivement à la réponse au traitement. Les mutations de EGFR et de K-Ras n'ont pas été retrouvées chez ces patients. Parallèlement, nous avons étudié la pharmacocinétique de l'erlotinib chez ces patients. Elle a montré que le tabagisme, la fonction hépatique et l'âge comme des facteurs influençant l'élimination de l'erlotinib. Par ailleurs, il existe une corrélation entre l'exposition et la toxicité cutanée mais pas avec la réponse clinique. La dernière partie de ce travail a consisté à réaliser une étude d'expression génomique des tumeurs avant et après traitement par une technique de puce à ADN.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (220 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 204-220

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007TOU30317
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.