Interactions virus myxomateux-cellules hôtes : application à la vaccination chez les ruminants

par Béatrice Pignolet

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Maxence Delverdier et de Stéphane Bertagnoli.

Soutenue en 2007

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Les Poxviridae, dont fait partie le virus de la myxomatose (MYXV), sont des outils de choix pour la génération de vaccins recombinés réplicatifs ou non réplicatifs chez différentes espèces animales. Ayant pour but de développer un vaccin contre la Fièvre Catarrhale Ovine, ou Bluetongue (BT), chez les ruminants, nous avons étudié le tropisme cellulaire du vecteur myxomateux chez les bovins et chez les ovins. Les résultats obtenus montrent que le MYXV ne se réplique pas dans les cellules de ruminant et gagent en partie de l'innocuité de tels vaccins. L'inoculation d'ovins par un virus myxomateux recombiné a montré la mise en place d'une réponse humorale contre le produit d'un transgène témoin. Un essai de vaccination-protection contre le BTV avec des MYXV recombinés exprimant des antigènes du BTV montre que nous n'avons pas de protection efficace. Ces résultats nous ont conduit à étudier l'interaction entre les cellules dendritiques (DC) ovines, clés de l'immunité, et le MYXV. Parmi les DC, les cellules de Langerhans sont les cibles préférentielles du MYXV. Bien que les DC infectées deviennent apoptotiques après 16h d'infection, la capacité à induire une réponse immunitaire via un mécanisme de cross-présentation est envisageable. De plus nous avons développé une stratégie originale visant à utiliser la protéine structurale M022L du MYXV comme molécule présentatrice d'antigène pour améliorer ce vecteur. Les virus recombinés sont non pathogènes pour les lapins et capables d'induire une réponse immunitaire aussi bien humorale (inoculation de souris) que cellulaire (inoculation d'ovins) contre le produit du transgène fusionné à M022L chez des espèces non-cibles.

  • Titre traduit

    Evaluation of Myxoma virus as a viral vector for ruminants vaccination


  • Résumé

    Myxoma virus (MYXV) belongs to the Poxviridae family. These viruses are attractive tools for replicative or non replicative recombinant vaccines development in different species. Aiming at developing a vaccine against Bluetongue in ruminants, we first studied bovine and ovine cellular tropism of MYXV. We showed that MYXV can not replicate in ruminant cells attesting of the inocuity of such vaccines. Inoculation of recombinant MYXV in sheep was followed by humoral response against specific antigen. A vaccination/protection assay against Bluetongue using recombinant MYXV expressing BTV-2 antigens showed no efficient protection against a virulent challenge. These results promped us to investigate interactions between MYXV and ovine dendritic cells (DC), since these cells are one of the key of immunity. Results showed that Langerhans DC are the main target of MYXV. Infected DC cells become apoptotic at 16 h post-infection. However, the capacity of immune response induction by a cross-presentation mechanism is conceivable. Moreover, we developed a new strategy of vector design which consists in generating recombinant MYXV expressing a fusion between M022L gene, encoding for a structural protein of the virus membrane, and the transgene. We showed that this virus is dramatically attenuated for rabbits and induces specific humoral and cellular immune responses against the product of the transgene in rabbits and non host animal species.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (208 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 187-205

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007TOU30275
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.