Méthodes de purification des signaux impliqués dans la mise en place de la symbiose endomycorhizienne

par Delphine Maury

Thèse de doctorat en Chimie moléculaire

Sous la direction de Véréna Poinsot.

Soutenue en 2007

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Purification of diffusible symbiotic signals


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les travaux de recherche menés s'inscrivent dans le « développement durable » du secteur agronomique. Favoriser les interactions naturelles plantes-microorganismes du sol permet de diminuer les apports excessifs d'engrais, nuisibles à l'environnement. Parmi elles, figurent les endosymbioses racinaires dont les plus répandues sont les symbioses fixatrice d'azote et mycorhizienne. Dans le cas de la symbiose fixatrice d'azote, le signal symbiotique est un facteur nod (lipochito-oligomère). Envisager une similitude dans la signalisation de ces deux symbioses, permet d'imaginer l'existence de facteurs « myc ». L'objectif de la thèse est la recherche, la purification et voire in fine, l'isolement de tels composés. Avec a priori de structure, la technique de l'empreinte moléculaire a été utilisée. Un marquage à la 2-aminobenzamide par ailleurs a été développé. Enfin, des extractions sur milieux biologiques, sans a priori de structure, ont été réalisées. Des phases polymères présentant une affinité pour les facteurs nod ont été obtenues. La purification de fractions actives contenant des composés d'origine « fongique » a ouvert des voies sur de rassurantes perspectives.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (171 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 162-166

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : 2007TOU30241
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.