Etude de l'immuno-réactivité épithéliale gingivale en réponse à deux bactéries commensales : implication du TLR2

par Alexis Peyret-Lacombe

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Gérard Brunel et de H. Duplan.

Soutenue en 2007

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Study of gingival epithelial immuno-reactivity in response to two commensal bacteria : tlr2 involvement


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'épithélium gingival, exposé à la microflore buccale, protège les tissus sous-jacents en maintenant une homéostasie parodontale. Pour ceci, les kératinocytes possèdent des Pattern Recognition-Receptors (PRRs) capables de reconnaître spécifiquement différents motifs bactériens. Les informations cellulaires transmises induisent la réponse immune innée et notamment la production de peptides antimicrobiens (PAMs) et de médiateurs de l'inflammation. Nos résultats montrent que les kératinocytes gingivaux sont capables de reconnaître et de discriminer des bactéries commensales vraies (S. Sanguinis) ou opportunistes (F. Nucleatum) par l'intermédiaire d'un PRR, le Toll-like Receptor 2 en modulant l'expression de PAMs, les ß-défensines humaines 2 et 3 et de médiateurs de l'inflammation. Cette activation différentielle des kératinocytes leur permet de fournir une réponse adaptée et de maintenir l'homéostasie parodontale.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (132 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 117-130

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007TOU30208
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.