Regulation of human adipose tissue gene expression in relation to obesity and insulin resistance

par Klimcakova Eva

Thèse de doctorat en Innovation pharmacologique. Molecular and cell biology, genetics and virologyInnovation pharmacologique. Molecular and cell biology, genetics and virology

Sous la direction de Dominique Langin et de Vladimir Stich.

Soutenue en 2007

à Toulouse 3 en cotutelle avec l'Université Charles de Prague .

  • Titre traduit

    Régulation de l'expression génique dans le tissu adipeux humain en relation avec l'obésité et l'insulino résistance


  • Résumé

    Parmi les mécanismes possibles de l'insulinorésistance associée à l'obésité figurent une altération de la production d'adipokines par le tissu adipeux (TA). Dans une première partie, nous avons étudié des patients obèses soumis à des programmes nutritionnels ou d'activité physique. Les données phénotypiques ont été reliées à l'expression de gènes du TA potentiellement impliqués dans la sensibilité à l'insuline. Nous avons confirmé qu'un entraînement en condition aérobie ou en force améliorait la sensibilité à l'insuline et démontré que ces interventions ne modifiaient pas l'expression génique dans le TA sous-cutané ou les niveaux plasmatiques d'adiponectine, d'interleukine 6, d'interleukine 1 beta et de tumor necrosis factor alpha mais diminuaient les concentrations circulantes de leptine. Différentes phases d'un programme de perte de poids améliorent la sensibilité à l'insuline et diminuent transitoirement les concentrations plasmatiques de la protéine de liaison du rétinol RBP4. Les niveaux d'ARNm ne sont diminués qu'après la première phase à très basses calories. Nos résultats montrent que les adipokines, excepté peut-être la leptine, ne semblent pas des médiateurs des changements d'insulinosensibilité induits par une intervention diététique ou l'exercice physique. Dans une seconde partie, nous avons exploré le rôle des PPARs (peroxysome proliferator-activated receptors) sur la sécrétion de protéines par le TA sous-cutané humain. Il apparaît que les PPARs régulent la production de facteurs sécrétés provenant de différents types cellulaires du TA. Cet ensemble d'études contribuent à notre compréhension des relations entre adipokines et sensibilité à l'insuline.


  • Résumé

    Obesity is associated with insulin resistance (IR) and type 2 diabetes mellitus. Among possible mechanisms leading to IR are increased plasma levels of free fatty acids and altered levels of adipokines secreted from adipose tissue (AT). In the first part of the work, we studied obese patients during different nutritional and physical activity interventions. Phenotypic data were related to the expression of AT genes potentially involved in the regulation of insulin sensitivity (IS) and/or low-grade inflammation. We confirmed that aerobic and dynamic strength training improved IS and demonstrated that these interventions do not promote changes in subcutaneous AT gene expression or in plasma levels of adiponectin, interleukin-6, interleukin-1 beta and tumor necrosis factor-alpha, but decrease circulating leptin level. Very low calorie diet followed by low calorie diet and weight maintenance period enhanced IS in obese women and diminished retinol-binding protein 4 (RBP4) in plasma, but RBP4 mRNA levels were reduced only after very low calorie diet. Our findings indicate that the investigated adipokines, except potentially leptin, might not be mediators of changes in IS induced by lifestyle interventions. In the second part of the work, we investigated the role of peroxisome proliferator-activated receptors (PPARs) on the protein secretion by human subcutaneous AT. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (157 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 112-153

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007TOU30166
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 10900
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.