Spécification et vérification des ordonnanceurs temps réel en B

par Odile Nasr

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Jean-Paul Bodeveix et de Mamoun Filali.

Soutenue en 2007

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Specification and verification of real time schedulers in B


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de proposer une démarche de spécification et de validation des ordonnanceurs temps réel. Le modèle à analyser et les politiques d'ordonnancement sont exprimés à l'aide du langage Cotre. Ce dernier peut être considéré comme un langage de description d'architecture permettant la description formelle du comportement d'un système, ainsi que les contraintes à respecter. La vérification du système ordonnancé repose sur la traduction du modèle en automates temporisés. Notre modélisation des ordonnanceurs préemptifs devant être traduite en Uppaal, ne doit gérer le temps qu'à travers des horloges. Nous cherchons ensuite à valider notre modélisation en utilisant la méthode B. Pour cela, nous avons débuté par une spécification abstraite des ordonnanceurs, et nous l'avons raffiné par étapes successives afin de prendre en compte les caractéristiques des automates temporisés. Nous avons ensuite vérifié la hiérarchie des raffinements en prouvant les différentes obligations de preuve générées. Afin de traduire la modélisation B des ordonnanceurs en Uppaal, nous avons défini un langage B0_Uppaal et des règles à respecter lors de la transformation. Cette traduction est enfin vérifiée par des propriétés d'ordonnançabilité exprimées en logique CTL.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (178 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 171-178

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007TOU30144
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.