Sensibilité au glucose du cerveau chez le rat : implication de l'hypothalamus, détermination des acteurs cellulaires et moléculaires

par Elise Guillod-Maximin

Thèse de doctorat en Physiopathologie cellulaire, moléculaire, et intégrée

Sous la direction de Luc Pénicaud.

Soutenue en 2007

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Glucose-sensing in rat brain : involvement of the hypothalamus, determination of the cellular and molecular actors


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le contrôle de l'homéostasie énergétique met en jeu des interactions entre la périphérie et le cerveau, de natures hormonale, métabolique et nerveuse. Notre projet s'est porté sur la sensibilité cérébrale au glucose dans l'hypothalamus, nécessaire au maintien de la normoglycémie. Tout d'abord, nous avons mis en évidence l'activation spécifique de noyaux hypothalamiques grâce à l'expression de c-Fos induite par l'injection aiguë de glucose par la carotide vers le cerveau. Nos résultats indiquent que des neurones sont majoritairement impliqués et que la population d'astrocytes du noyau arqué est essentielle à cette réponse cérébrale. Enfin, la détection de l'hyperglycémie centrale fait intervenir la glucokinase, enzyme assurant la première étape de la glycolyse par la phosphorylation du glucose.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (171 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 151-169

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007TOU30101
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.