Intégration multisensorielle et motrice chez le primate non humain : approches anatomique, comportementale et électrophysiologique

par Céline Cappe

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Pascal Barone.

Soutenue en 2007

à Toulouse 3 en cotutelle avec l'Université de Fribourg, Suisse .


  • Résumé

    Afin d'interagir avec le monde multimodal qui nous entoure, nous devons intégrer simultanément différentes sources d'informations sensorielles (vision, audition, somesthésie…). Une question fondamentale est donc de savoir comment le cerveau intègre les éléments séparés d'un objet défini par plusieurs composantes sensorielles pour former un percept unifié. Le colliculus supérieur a été le principal modèle d'étude de l'intégration polymodale. Au niveau cortical, jusqu'à récemment, les phénomènes d'intégration polymodale paraissaient être une caractéristique que seules possédaient les aires associatives situées au sommet de la hiérarchie du traitement de l'information. Tout d'abord, notre première étude a porté sur les connexions cortico-corticales et a montré l'existence de projections directes entre aires corticales de sensorialités différentes chez le primate non humain. Ensuite, l'étude des projections entre différentes aires corticales sensorielles et motrices et le thalamus nous a permis de mettre en évidence l'existence de noyaux thalamiques qui, par leurs connexions, pourraient représenter une voie alternative pour le transfert des informations de différentes aires corticales sensorielles et/ou motrices. Le thalamus pourrait permettre un transfert plus rapide et même une intégration des informations. Par ailleurs, au niveau comportemental, l'intégration multisensorielle permet une amélioration de la perception. Une expérience que nous avons menée chez des singes macaques dans une tâche de détection de stimuli unimodaux et bimodaux a montré la présence d'un gain multisensoriel significatif qui est le plus marqué près du seuil, qui diminue pour des intensités croissantes au-dessus du seuil et qui, enfin, disparaît à fortes intensités. Enfin, chez ces animaux montrant sur le plan comportemental ce gain multisensoriel, nous avons exploré les mécanismes sous jacents de l'intégration multisensorielle au niveau des neurones du cortex auditif. Nous avons trouvé des neurones dont les propriétés de décharges reflètent une synergie multisensorielle entre audition et vision. Ainsi, par des approches anatomiques, comportementales et électrophysiologiques, nos résultats apportent des éléments fondamentaux sur les structures cérébrales impliquées dans l'intégration multisensorielle, leurs connexions et les mécanismes existant dans le cerveau pour traiter de façon efficace les différentes informations sensorielles, en vue de la genèse d'une réponse motrice.

  • Titre traduit

    From unimodal to bimodal face perception : lectrophysiological correlates and interactions between treatments of faces and voices


  • Résumé

    In order to interact with the multimodal world which surrounds us, we must integrate simultaneously various sources of sensory information (vision, hearing, body sensation…). A fundamental question is thus to know how the brain integrates the separate elements of an object defined by several sensory components to form a unified percept. The superior colliculus was the main model to study the polymodal integration. At the cortical level, until recently, polymodal integration appeared to be a characteristic that only had the associative areas located at the top of the information processing hierarchy. First of all, our first study related to cortico-cortical connections and showed the existence of direct projections between cortical areas of different sensorialities in the non human primate. Then, the study of projections between different sensory and motor cortical areas and the thalamus enabled us to highlight the existence of thalamic nuclei which, by their connections, could represent an alternative pathway for the information transfer of different sensory and/or motor cortical areas. The thalamus could allow a faster transfer and even an integration of information. In addition, at the behavioral level, multisensory integration allows an improvement of perception. . .

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Intégration multisensorielle et motrice chez le primate non humain : approches anatomique, comportementale et électrophysiologique

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (274 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 241-270

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007TOU30066
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.