Etude des diradicaux hétérocycliques

par Jean-Baptiste Bourg

Thèse de doctorat en Chimie moléculaire

Sous la direction de Guy Bertrand.

Soutenue en 2007

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Study of heterocyclic diradicals


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les diradicaux sont des espèces réputées extrêmement instables. A titre d'exemple, le cyclobutanediyle qui est l'archétype de ce genre d'espèce en série carbonée n'a en effet pu être isolé que dans des matrices à basse température. La première partie de cet exposé sera consacrée aux diradicaux formés des éléments lourds des groupes principaux. Nous montrerons dans une introduction bibliographique comment l'utilisation de ces hétéroéléments a permis l'isolation du premier diradical localisé singulet stable basé sur un squelette formé uniquement des hétéroéléments bore et phosphore. Dans un deuxième chapitre, nous nous intéresserons aux isomères de ce diradical, en particulier ses isomères de valence. Apres un bref retour sur le concept, nous étudierons les facteurs qui permettent de stabiliser les différents isomères déjà connus. Nous montrerons ensuite comment il a été possible d'isoler de nouveaux isomères. Dans un troisième chapitre, nous nous arrêterons sur deux isomères de valence particuliers et étudierons l'isomérie d'élongation (bond-stretch isomerism). Dans notre cas, deux isomères qui ne diffèrent que par la longueur d'une liaison sont en équilibre en solution. Grace à des études de RMN à température variable, nous mettrons en évidence l'influence des facteurs électroniques dans cet équilibre. Ce travail nous a amenés à nous interroger sur la possibilité de préparer un diradical purement organique formé uniquement d'éléments de la seconde ligne : carbone et azote. Cette réflexion nous a conduits à mettre au point une nouvelle méthode de synthèse de sels d'iminium et d'imidazolinium que nous présenterons dans une deuxième partie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (138 p.)
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007TOU30049
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.