Hétérométallocènes et espèces divalentes N-hétérocycliques du groupe 14 (Ge, Sn)

par Ali Mcheik

Thèse de doctorat en Chimie moléculaire

Sous la direction de Annie Castel et de Tayssir Hamieh.

Soutenue en 2007

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Heterometallocenes and divalent species N-heterocyclic group 14 (Ge, Sn)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail concerne l'étude de nouvelles espèces divalentes du groupe 14 (germanium et étain). Il s'agissait de développer de nouvelles stratégies de stabilisation (structures de type ferrocène ou complexation intramoléculaire) et de contrôler la réactivité des centres des divalents. Plusieurs motifs ont été envisagés : des hétérobimétallocènes comprenant un métal de transition et un élément du groupe 14 reliés par des cyclopentadiényles, des germylènes N-hétérocycliques qui sont les analogues des carbènes d'Arduengo et des germylènes ou stannylènes à ligands (aminotroponate, di-aminotroponiminate pontés et anilido-iminate). Une étude physiscochimique et structurale approfondie de tous ces nouveaux composés a été réalisée ainsi que les premiers tests de réactivité (réaction avec des électrophiles, réaction par transfert monoélectronique). Dans tous les cas, ces nouveaux composés montrent une activité particulière du métal 14 tout en conservant leur spécificité d'espèces divalente.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (168 p.)
  • Annexes : Bibliogr. à la fin des chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007TOU30001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.