Consommation d’antibiotiques : une étude des motivations en France et en Uruguay

par Adriana Bagnulo

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Maria Térésa Muñoz Sastre.

Soutenue en 2007

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Le phénomène de résistance bactérienne est un problème majeur de Santé Publique. Réduire la consommation inadéquate des antibiotiques reste l’une des stratégies de limitation de la propagation des bactéries résistantes. Cette recherche vise à examiner les motivations invoquées (en France et en Uruguay), au refus et à l’acceptation des antibiotiques. Elle a ensuite pour visée d’étudier les relations entre ces motivations et les caractéristiques personnelles des participants. Une structure à neuf facteurs des motifs à refuser des antibiotiques, chez nos participants français, est identifiée. Celle-ci est confirmée dans notre échantillon d’Uruguay. Parmi ces motifs, le refus des antibiotiques afin de ne pas contribuer au phénomène de résistance bactérienne et pour éviter un certain déplaisir sont les plus évoqués dans les deux pays. En ce qui concerne les motifs à accepter des antibiotiques, une structure à huit facteurs est identifiée chez nos participants français. Celle-ci n’est pas confirmée chez nos participants uruguayens. Toutefois, des facteurs spécifiques à la culture uruguayenne et des facteurs communs aux deux pays sont mis à jour. L’acceptation et le refus des antibiotiques ne dépendent pas uniquement d’une prescription, d’autres motifs participent et peuvent varier selon les cultures.

  • Titre traduit

    Antibiotic consumption : a motivational study in France and Uruguay


  • Résumé

    Antibiotic resistance is a major public health problem. Reducing improper antibiotic consumption is still one of the main strategies to limit antimicrobial resistance. The aim of this research is to study the motives that lead the public to accept and to refuse antibiotics, both in France and Uruguay. This research will also study the relationship between the motivations and the personal characteristics of the participants. A nine-factor structure for motives to refuse antibiotics was evidenced in the French sample. This structure was confirmed in the Uruguayan sample. Participants stated refusing antibiotics primarily in order to not contribute to antimicrobial resistance and to avoid displeasure. An eight-factor structure for motives to accept antibiotics was evidenced in the French sample. This structure was not confirmed in the Uruguayan sample. However, specifics factors to Uruguayan culture and common factors to both cultures were evidenced. Among these final factors, participants stated taking antibiotics primarily in order to reduce pain or suffering, and taking antibiotics as a way of following and accepting social rules. Accepting or refusing antibiotics does not depend on medical prescription only; other reasons play an important role and may differ according to the culture.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (169, XXXIII f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 151-162. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.